Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vivre chez soi

Vieillir chez soi : un logement sûr et pratique grâce aux monte-escaliers

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 21/12/2020

2 commentaires

Une solution simple pour profiter de son logement plus longtemps

Huit Français sur 10 souhaitent vieillir chez eux. Seulement, les logements ne sont pas toujours adaptés aux difficultés qui peuvent survenir avec l’âge. Pour les aider à réaliser ce souhait, il faudrait rendre son chez soi compatible avec une perte d’autonomie ou des difficultés de mobilité. Des travaux que beaucoup rechignent à entreprendre, par peur des désagréments et du coût. Pourtant, des solutions simples existent, comme le monte-escalier. Explications.

Alors que l’immense majorité des Français n’envisage pas de quitter son domicile en vieillissant, 94 % des logements des personnes âgées n’y sont pas adaptés.

Malgré les solutions et les aides financières existantes, les seniors restent peu enclins à remédier à la situation. Ainsi, en 2019, seuls 16 000 logements ont été adaptés à la perte d’autonomie via le programme Habiter facile de l’Agence nationale de l’habitat, alors que les plus de 65 ans comptaient pour 13 000 000 !

Pourtant, habiter des lieux conçus pour pallier les difficultés liées à l’âge n’offre que des avantages : conserver son autonomie plus longtemps, vivre dans un environnement confortable et pratique, faciliter les déplacements, ou encore se sentir en sécurité.

Un logement sûr et pratique à tout âge

Car le risque principal d’un lieu de vie inadapté, c’est l’accident, et notamment la chute : on en dénombre chaque année 2 millions en France chez les 65 ans et plus, avec parfois de graves conséquences. Les lieux les plus à risques ? La salle de bain et l’escalier.

Des espaces qu’il est pourtant aisé de sécuriser sans nécessairement entreprendre des travaux longs, coûteux ou compliqués.

Dans une salle de bain, choisir des revêtements de sol antidérapants et installer des barres d’appui suffisent bien souvent à éviter les ennuis.

Pour pouvoir continuer à utiliser les escaliers en toute sécurité, deux solutions. Installer une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée élimine le problème de manière radicale : plus besoin d’accéder à l’étage quand tout se trouve au niveau inférieur.

Mais pourquoi abandonner une grande partie de son logement quand des alternatives simples et efficaces sont possibles ?

Profiter de son logement grâce à un monte-escalier

Pour rendre un escalier sûr, plusieurs points de vigilance : l’éclairage, qui doit être suffisant et si possible se déclencher automatiquement ; la présence d’une rampe ; et le revêtement utilisé en haut, en bas et sur les marches, qui ne doit pas être glissant.

Une fois ces points réglés, l’escalier ne devrait plus présenter le danger… mais ne sera pas forcément facile à utiliser pour autant.

Car l’âge entraîne pertes de force musculaire et de souplesse, de façon plus ou moins importante et plus ou moins subite, qui débouchent à leur tour sur des difficultés de mobilité.

L’installation d’un monte-escalier devient alors une solution idéale. Ces appareils performants, simples à utiliser s’installent rapidement sur tous les types d’escaliers.

Et pas uniquement dans les maisons individuelles : un monte-escalier peut aussi être installé dans une copropriété, dans les parties communes, en intérieur ou à l’extérieur.

Une solution pratique, et pas si onéreuse : le coût d’un monte-escalier sera moins élevé, par exemple que des travaux pour créer une salle de bain de toutes pièces.

Par ailleurs, ces équipements peuvent facilement être démontés, et donc vous suivre lors d’un déménagement.

Il existe de nombreux modèles, aux caractéristiques esthétiques et aux fonctionnalités différentes. Pour vous aider à choisir le monte-escalier qui vous convient le mieux, thyssenkrupp Home Solutions vous propose de se rendre à votre domicile afin de réaliser gratuitement une étude de faisabilité.

coût monte escalier monte escalier

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Le plus simple est de passer un coup de fil à votre caisse de retraite qui vous donnera toutes les informations nécessaires.

Cazorla

après avoir reçu une lettre de confirmation d'une aide de l'agence nationale de l'habitat pour les travaux que je dois travaux que je dois effectuer,
1.rampe centrale pour un escalier de 8_ marches que j'ai du mal à monter et descendre car j'ai une fonte des muscles du bras gauche
2.ayant 9 volets roulants avec tringle, je dois rendre ceux-ci electriques ou par energie solaire
le montant de ces travaux me sont difficiles à exécuter car n'ayant pas une grosse retraite,
je suis agée de 81 ans suis toute seule depuis le décès de mon époux et mes 3 enfants, l'un sur l'ile de la réunion, l'autre en allemagne et la dernière sur paris, vous comprendrez aisément que je doive me sécuriser, puis avoir une aide de ma caisse de retraite et que dois je vous fournir pour étudier mon dossier
merci pour votre compréhension et votre diligence , cordialement