Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : déclin des fonctions executives et troubles de la mémoire

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/04/2009

0 commentaires

Le premier précède souvent le second

Il est couramment admis que les troubles de la mémoire épisodique constituent les signes les plus précoces de la maladie d’Alzheimer.

De nombreux travaux montrent cependant que des altérations touchant d’autres domaines cognitifs que la mémoire apparaissent également très tôt, dont en particulier des troubles des fonctions exécutives (établir des priorités, solutionner des problèmes, coordonner, effectuer diverses tâches dans le bon ordre, actualiser les données mémorisées,…) ainsi qu’un ralentissement du traitement de l’information.

Pour essayer d’analyser plus finement la période de transition vers une démence éventuelle, 395 femmes en bonne santé physique et mentale, âgées de 74 ans en moyenne, ont été suivies pendant plus de 7 années au cours desquelles elles ont subi une batterie de tests neuropsychologiques à 6 reprises permettant d’évaluer l’évolution de leurs performances intellectuelles. 

Pour un quart des sujets, ce sont les fonctions exécutives qui étaient touchées en premier lieu, précédant de près de 3 ans les troubles de mémoire. Ensuite, la mémoire déclinait à la même vitesse que les fonctions exécutives. 

Les fonctions exécutives jouent un rôle capital dans la vie de tous les jours. 

Aussi, les mesures de prévention devraient peut-être viser préférentiellement le maintien de ces fonctions pour préserver le plus longtemps possible l’autonomie des patients.
(Carlson MC et al. J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2009;64A:1106 – 117) — Bf 1369 – 2009

Partager cet article

Sur le même sujet