Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Premiers essais cliniques sur les cellules souches

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/01/2011

0 commentaires

Maladie de l’oeil et paralysie en jeu

Deux entreprises américaines ont innové cette année en obtenant l’autorisation de commencer les premiers essais cliniques de cellules souches embryonnaires sur des personnes souffrant de lésions de la moelle épinière et de cécité. L’agence sanitaire américaine a accordé à la société Advanced Cell Technology (ACT) l’autorisation d’un essai clinique utilisant des cellules cultivées à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Le traitement vise une maladie dégénérative de l’oeil. 

La seconde autorisation a été accordée au laboratoire Geron pour un traitement de cellules souches injectées directement dans la moelle épinière. Bien que l’objectif immédiat soit de tester la sécurité de ces cellules, le but ultime de l’expérimentation de Geron est de réparer les lésions de la moelle épinière.

Ces cellules qui ont la particularité de se transformer en presque n’importe quelle cellule du corps humain ont fait émerger l’espoir de redonner du mouvement aux paralytiques, de réduire les symptômes de malades atteints de Parkinson, de diabète, de maladies cardiaques, sans oublier la lutte contre le vieillissement. 

D’intenses controverses religieuses et morales, notamment aux Etats Unis, ont ralenti les recherches plusieurs années durant. Il est vrai que les cellules souches venaient pour la plupart d’embryons humains.Des pistes s’ouvrent au fur et à mesure que l’on progresse vers la mise au point de cellules souches venant d’autres sources que des embryons.

Partager cet article