Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Les hausses au 1er janvier 2011

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 02/01/2011

0 commentaires

Prestations, retraite, logement

Hausses classiques
Le SMIC
passe de 8,86 à 9 euros brut de l’heure soit 1.365 euros pour 35 heures hebdomadaires, soit environ 1.073 euros net par mois (+ 1,6 %).
Le RSA Le revenu de solidarité active +1,5 % soit 466,99 euros par mois pour une personne seule sans enfant, 700,49 euros pour un couple sans enfant ou une personne seule avec un enfant.
Les allocations familiales +1,5 % : 125,78 euros pour deux enfants (après CRDS), 286,94 euros pour trois enfants.
Les retraites du régime général du privé : hausse au 1 er avril, montant non encore fixé.
Le plafond de la Sécurité sociale +2,1 %, à 2.946 euros par mois. 

Hausses de tarifs
Electricité :+ 3 % pour les particuliers. L’abattement aux foyers les plus modestes (625.000) évoluera entre 40 % et 60 %, contre 30 % à 50 % aujourd’hui.
Le gaz : inchangé.
Les assurances + 2,5 % à +4,5 % pour l’automobile, entre +3 % et + 8 % en habitation, et entre + 5 % et +8,5 % en santé. En santé, les hausses répercutent les déremboursements et l’introduction d’une taxe de 3,5 % sur les contrats d’assurance dits responsables”.
Les offres « triple play » (Internet, téléphonie, TV) vont voir leurs tarifs augmenter suite à la hausse de la TVA qui entre en vigueur au 1 er janvier. +1 à 3 euros chez France Télécom-Orange au 1 er février.
La redevance TV : 123 euros, au lieu de 121 euros. 

Santé
La consultation des généralistes passe de 22 à 23 euros.
Les médicaments à vignette bleue remboursés à 30 % au lieu de 35 %.
Les dispositifs médicaux (pansements, etc.) taux de remboursement baisse de 65 % à 60 %.
Les mutuelles : le plafond de ressources pour bénéficier de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé est relevé au niveau du plafond de ressources de la CMU plus 26 %, contre 20 % jusqu’à présent (et plus 30 % au 1 er janvier 2012). Il s’agit d’éviter que les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse (prestations qui auront augmenté de 25 % sur la législature) perdent le bénéfice de cette aide.
L’Hôpital : ticket modérateur de 20 % sur les actes jusqu’à 120 euros, au lieu de 91 euros (un forfait de 18 euros est appliqué au-delà). 

Retraites
Les trimestres de cotisation
pour bénéficier d’une retraite complète passe de 162 à 163 (soit 40 ans et trois trimestres) dans le privé comme dans le public. En 2012, 41 ans de cotisation seront nécessaires.
Le rachat des années d’études diminue de 4,5 % à 5 %, afin.
Le taux de cotisation des fonctionnaires : +0,27 point, à 8,12 %. Il doit converger sur celui du privé (10,55 %) à l’horizon 2020

Logement
Les aides au logement perdent leur rétroactivité de trois mois.
Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt immobilier de 2007 est supprimé. Il n’y aura plus de nouveaux bénéficiaires.
Le nouveau prêt à taux zéro renforcé, réservé aux primo-accédants, entre en vigueur.
Le crédit d’impôt « développement durable » (pompes à chaleur, double vitrage, etc.) ‑10 %, celui sur les panneaux photovoltaïques
-50 %.
L’avantage fiscal « Scellier » (investissement locatif) ‑10 % au 1 er avril. 

Charges sociales
L’emploi à domicile
 : l’abattement de 15 points sur les cotisations patronales profitant aux ménages qui dédclarent au salaire réel est supprimé.
Le prélèvement social sur les revenus du patrimoine passe de 2 % à 2,2 %.
Le forfait social sur la participation et l’intéressement passent de 4 % à 6 %. -

Impôt sur le revenu
Le taux de la tranche la plus élevée
d’impôt sur le revenu passe de 40 % à 41 %.
Le prélèvement forfaitaire libératoire sur les plus-values immobilières passe de 16 % à 19 %, celui sur les plus-values mobilières monte de 18 % à 19 %. 

Partager cet article