Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Dépister la maladie d'Alzheimer avec un simple test sanguin ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 08/01/2011

0 commentaires

Une technique qui promet aussi pour les autres maladies

Capitalisant sur la capacité du système immunitaire à reconnaître les substances étrangères, des chercheurs américains du Scripps Institute de Floride espèrent mettre au point un test sanguin pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. L’idée de base est simple : amener le système immunitaire à développer des anticorps en réponse à l’introduction dans le corps de protéines modifiées produites dans la maladie d’Alzheimer.

Dans un essai clinique dont les résultats ont été publié le 7 janvier dans la revue Cell, des chercheurs de l’Institut de recherche Scripps de Floride ont prélevé le sang provenant de six patients atteints de la maladie d’Alzheimer, de six autres atteints par la maladie de Parkinson et de six patients en bonne santé.

Le Dr Thomas Kodadek et son équipe ont selectionné des molécules artificielles appelées peptoïdes, pour dépister les anticorps qui surgissent dans le sang à l’occasion de maladies spécifiques. Ils ont découvert trois peptoïdes qui pourraient permettre de prédire à coup sûr un processus de maladie d’Alzheimer.

Les tests semblent avoir fonctionné, mais doivent être validés sur un échantillon plus vaste de personnes où tous les groupes ethniques, les deux sexes et tous les âges, sont représentés. 

le Dr Kodadek a noté que le test sera surtout utile aux entreprises pharmaceutiques, leur permettant d’identifier des patients souffrant d’Alzheimer à l’enrôlement dans les essais cliniques.

En revanche, si cette technique était généralisé, le test pourrait avoir de fortes implications grand public dans le cas d’autres maladies, telles que le cancer du pancréas, où un diagnostic précoce peut faire une grande différence pour les chances de survie.

Partager cet article