Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Sarkozy défend l'urgence d'une réforme de la dépendance

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/01/2011

0 commentaires

La concertation se met en place

Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi 20 janvier, au cours d’un voyage à Châtillon sur Indre, l’urgence d’une réforme du financement de la dépendance. Le président a rappelé que seules 20% des familles peuvent payer la maison de retraite” à leurs proches.

Nicolas Sarkozy s’est borné à déclarer que des moyens supplémentaires » devraient être dégagés. « Du côté de l’assurance ? Plus de travail ? De nouveaux prélèvements ?”, le débat sera mené” a‑t-il indiqué rappelant que des groupes de travail ont été créés qui devront rendre leurs conclusions avant l’été”. Ensuite, au bout du compte des décisions devront être prises”.

Parmi les contributeurs à la réflexion générale, on trouve Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), à qui François Fillon, Premier ministre, a annoncé jeudi avoir confié la charge de rédiger un rapport sur la dépendance, d’ici au mois de juin.

Dans sa lettre de mission, le CESE devra indiquer analyser la place respective et le rôle des différentes formes de solidarités notamment familiales, territoriales ou nationales pour faire face aux situations de dépendance”.

Sur la question du financement, le CESE devra étudier la répartition
« des dépenses liées à la dépendance entre les différents acteurs publics, les assureurs privés et les familles”. Rigueur oblige, le rapport devra prendre en compte dans ses travaux le coût des mesures” qu’il serait amené à proposer et les modalités de financement qu’il préconise pour assurer sa prise en charge”.

Partager cet article