Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer et syndrômes apparentés : la protéine Tau impliquée dans la dégénérescence neuronale serait capable de protéger l'ADN, selon une étude du CNRS de Lille

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/01/2011

0 commentaires

The Journal of Biological Chemistry publie en février les résultats prometteurs d’une étude réalisée par le CNRS de Lille. Ils viennent confirmer les résultats présentés par l’Inserm le 26 janvier 2010

L’équipe de Luc Buée (CNRS) vient en effet de découvrir une nouvelle fonction à la protéine Tau, impliquée dans la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés. En s’agrégeant anormalement aux cellules du cerveau, elle serait à l’origine de la dégénerescence neuronale. Pourtant dans des situations particulières de stress cellulaire, elle pourrait se fixer à l’ADN et jouer un rôle de protection.

Pour lire les résultats complets : The Journal of Biological Chemistry.

Partager cet article

Sur le même sujet