Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Réforme de la dépendance et les pistes proposées à Roselyne Bachelot

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/02/2011

0 commentaires

La concertation se met en place

Roselyne Bachelot, ministre des solidarités, a dressé elle-même dans Le Figaro du mercredi 2 février, le bilan de ses consultations sur la prise en charge de la perte d’autonomie. Le même jour, elle a lancé les travaux des 4 groupes de travail instaurés, dès mi-décembre, pour réfléchir aux différentes questions posées par le vieillissement de la population et sa prise en charge. 

Roselyne Bachelot a dressé dans le Figaro du 2 février, le bilan de ses consultations sur la prise en charge des personnes dépendantes. Plusieurs points de consensus se sont dégagés de ses consultations avec les syndicats et diverses personnalités qualifiées. 

  • Conserver un libre choix entre le domicile et la maison de retraite
  • Insister sur la prévention
  • Bâtir un système reposant principalement sur la solidarité nationale sans exclure l’assurance privée
  • Ecarter le recours sur succession
  • Conserver l’allocation personnalisée à l’autonomie pour les personnes au GIR 4
  • Donner un rôle directeur à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie : ne pas construire une cinquième branche de sécu 

Par ailleurs, mercredi 2 février, Roselyne Bachelot a installé les groupes de travail chargés de réfléchir à différentes questions sur le vieillissement. 

• Place de la dépendance dans la société,
• Financement,
• Modes d’accueil
• Couverture.

La Ministre avait mis en place en décembre, le comité interministériel chargé de préparer ce débat et d’installer les quatre modérateurs des groupes de travail. Au final, les premières mesures pourraient être intégrées dans la Loi de finance de la Sécurité sociale 2012.

Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat aux Solidarités, a de son côté indiqué mercredi 2 février que la réforme du financement de la dépendance des personnes âgées ne serait pas réglée dans des temps très courts”. Roselyne Bachelot avait déjà laissé entendre que des mesures pourraient être prises après l’élection présidentielle de 2012

Partager cet article