Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Les seniors se sentent concernés par le grand âge

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/04/2011

0 commentaires
Annie de VivieL’édition 2011 du salon des seniors organisé par Notre Temps a été marquée par une affluence record : près de 38 000 visiteurs, plus 20% par-rapport à 2010.

Agevillage n’était plus invité sur le salon depuis quelques années

: notre média était jugé anxiogène, les sujet traités difficiles (fin de vie, maison de retraite, maladie d’Alzheimer…).
Pourtant une étude de visitorat a montré aux organisateurs les besoins d’informations pour ces seniors aidants, qui accompagnent souvent un parent, un proche qui vieillit avec différentes incapacités, handicaps.
Agevillage a été convié cette année à animer un stand, dans le village Bien vivre à domicile” et deux conférences sur les aides au grand âge, le bien vieillir.

Force est de constater que seuls quelques visiteurs détournent le regard quand ils voient qui nous sommes. Beaucoup nous connaissent, et saluent les informations transmises semaines après semaines via les newsletters. Nombreux sont ceux qui ont besoin d’aides et viennent chercher l’information sur l’accompagnement du grand âge, sur l’approche de la fin de vie, celle de leur proche, la leur demain.

J’ai trouvé que les seniors/​visiteurs du salon avait changé en quelques années. Ils se sentent de plus en plus concernés par ces questions. Ils veulent accompagner au mieux leurs proches, mais aussi prévenir leur propre vieillissement, éviter les incapacités, éviter de peser sur leurs enfants, se préparer à la grande vieillesse.
Agevillage informe, donne des pistes pour vieillir gaiement, curieux, impliqué. Notre média présente toutes les pistes existantes (aides sociales et financières, mandat de protection future, désignation de la personne de confiance, écriture des directives anticipées…).
Nous abordons des réalités parfois difficiles mais pas fatales, ni inéluctables.
Sans défaitisme, l’enjeu est de rester citoyen jusqu’au bout.
Bien accompagner les personnes qui se fragilisent avec l’âge est porteur socialement, économiquement.
Beaucoup de seniors-visiteurs l’ont perçu. Certains restent dubitatifs, figés, pétrifiés par une grande peur de vieillir, ridés, handicapés dépendants”.

Gageons que la multiplication de ces salons, lieux de rencontres, d’échanges, fera évoluer concrètement le regard sur cette dernière partie de notre vie. Prochains Rendez-vous Géront’Expo en mai à Paris pour les professionnels, Handica à Lyon début juin pour tous.

Partager cet article