Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : s'y retrouver dans les services d'aide à domicile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/04/2011

0 commentaires

Annie de VivieAvancer en âge ne va pas sans la survenue de pluri-mini-handicaps” ainsi que les désigne Geneviève Laroque, la présidente de la Fondaton Nationale de Gérontologie. Les légères incapacités pouvant s’accroître avec le temps, le recours aux services d’aide à domicile devient plus indispensable encore. Un seul problème : il semble y avoir profusion d’offres.

Pour s’y retrouver mieux vaut se rapprocher des CLIC (Centre locaux d’informations et de coordination), des réseaux, des maisons de l’autonomie où un personnel compétent pourra vous informer, vous orienter dans l’offre locale. En effet, le plan Borloo des services à la personne a fait exploser le nombre de services.
Un repère : seuls les services d’aide autorisés” ou dotés d’un agrément qualité” peuvent accompagner des publics fragiles. L’annuaire d’Agevillage les référence dans chaque département.

L’aide à domicile reste essentiellement l’apanage des aidants familiaux, des proches. Mais, sauf à revoir les logements des uns pour accueillir les autres, sauf à trouver du travail tout proche de son parent, force est de constater que l’éloignement familial est une réalité. Les vieilles personnes et leur famille ont alors besoin de l’intervention de professionnels au domicile.

Pour ce faire, il est alors possible :
- d’embaucher directement le professionnel (attention au travail au noir !). A vous les joies des contrats de travail, fiches de paye, … Tarif horaire à partir de 9 euros net.
- de faire appel à un service mandataire (association ou entreprise privée) qui proposera des candidats, gèrera les aspects administratifs en échange d’un coût horaire (de 13 à 17 euros) ou d’un forfait mensuel. Attention : vous restez l’employeur du salarié
 — de faire appel à un service prestataire (association ou entreprise) qui vous facturera le coût d’intervention de ses salariés selon le devis. Tarif horaire de 16 à 25 euros.
Voir notre dossier en ligne sur ces services à domicile

La principale aide financière étant aujourd’hui lAPA (Aide personnalisée d’autonomie), versée sous forme de forfait mensuel, il est naturel de chercher à bénéficier d’un maximum d’heures d’aides pour ce forfait. Les personnes penchent alors vers l’emploi direct voire les services mandataires plutôt que vers les services prestataires… Il est alors fréquent de s’apercevoir, souvent en fin de contrat (pour désaccord, hospitalisation, entrée en EHPAD, décès… ) qu’il faut régler le solde de tout compte” de l’aide à domicile. Selon l’ancienneté, celui-ci peut être élevé et sera multiplié par le nombre de salariés qui interviennent (le jour, la nuit, en fin de semaine, pendant les vacances…)

Suite aux débats actuels sur la réforme de l’aide à l’autonomie (Dépendance.gouv.fr), j’espère que nous aboutirons collectivement à un système dans lequel vous ne serez plus seul face au marché des services d’aides. Souhaitons qu’un guichet unique” vous accueille, vous informe, évalue votre situation, vous propose un plan d’aide, vous donne accès à une prestation financière juste et universelle, et coordonne les services autour de vous.

S’agit-il seulement d’un rêve ? 

Partager cet article

Sur le même sujet