Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Médicaments Alzheimer : ils vont demeurer remboursés à 100%

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/10/2011

0 commentaires

Mais le député Gérard Bapt est favorable à une baisse des prix imposée aux laboratoires

Les quatre médicaments réévalués par la Commission de la transparence resteront remboursés à 100%, selon le site Internet du quotidien La Croix, en dépit d’un service médical rendu jugé faible”.

Les médicaments anti-Alzheimer ont finalement échappé au rouleau compresseur post-Mediator. Les quatre traitements utilisés en France : l’Aricept du laboratoire Eisai, le Reminyl (Janssen-Cilag), l’Exelon (Novartis) et l’Ebixa (Lündbeck) vont finalement rester remboursés à 100%, affirme le site du quotidien La Croix.

Mercredi 19 octobre, lors d’une réunion confidentielle, la Haute autorité de santé (HAS) a tranché : sa commission de la transparence a voté un avis sévère sur les médicaments anti-Alzheimer estimant leur service médical rendu (SMR) faible”. Cet avis n’aura toutefois pas de conséquence sur le remboursement des patients qui resteront pris en charge à 100%. En revanche, les firmes pourraient se voir imposer une baisse du prix de leurs molécules.” détaille le site lacroix​.com.

La HAS pour sa part n’a pas encore communiqué officiellement. Elle confirme mener une réévaluation des médicaments anti-Alzheimer”, indiquant que lavis définitif est adopté et sa rédaction finale est en cours. Il sera rendu public dans les jours qui viennent. D’ici là, la HAS ne fera aucun commentaire” précise l’instance dans un communiqué de presse.

Le député PS Gérard Bapt, rapporteur de la mission santé de l’Assemblée nationale, s’est déclaré favorable à une réévaluation à la baisse des prix des médicaments anti alzheimer. 

M. Bapt précise que la HAS a fixé l’amélioration du service médical rendu (ASMR) au niveau le plus faible, qui est le niveau 5.
Pour un médicament ordinaire, un classement du SMR en insuffisant” entraîne un non-remboursement. Pour les affections de longue durée comme la maladie d’Alzheimer, tous les médicaments sont remboursés à 100%.

De ce fait, faute de pouvoir agir sur le remboursement, il estime qu’ avec un SMR faible et une ASMR très faible, cela devrait conduire à une baisse des prix significative, de l’ordre de 50%”. Soit une économie pour l’Assurance maladie qu’il estime de l’ordre de 140 millions d’euros”.

Partager cet article

Sur le même sujet