Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre aidant, être aidé

Aidants : une nouvelle présidente pour le Collectif Je t’aide

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/05/2021

0 commentaires

Pour défendre les droits de tous les aidants, même Johnny Rotten

Que l’on soit célèbre ou pas, que l’on vive en France, en Grande-Bretagne ou en Californie, la vie d’aidant présente les mêmes difficultés, les mêmes besoins de soutien et de répit. Des besoins portés notamment par le Collectif Je t’aide, qui vient de changer de présidente.

Dans une longue interview publiée en avril par le Sunday Times, l’hebdomadaire britannique, John Lydon, autrefois Johnny Rotten des Sex Pistols, revient sur sa carrière, son déménagement en Californie… et son quotidien d’aidant.

Sa compagne Nora Forster, avec qui il vit depuis 45 ans, est en effet atteinte de la maladie d’Alzheimer, faisant de l’ex star du punk un aidant comme les autres.

Today the safety pin John Lydon, now 65, wears holds together his broken spectacles. (…) Feeding, dressing and caring for her is a full-time job, to the point where he hasn’t had time to go to the opticians, even though his eyesight is deteriorating and his glasses — snapped by accident — need replacing.

Nick Rufford

« Aujourd’hui, l’épingle à nourrice de John Lydon, 65 ans, sert à maintenir ses lunettes de vue ensemble. Nourrir, habiller et s’occuper d’elle est un travail à plein temps, au point qu’il n’a pas le temps de se rendre chez l’opticien, malgré une vue qui se dégrade et des lunettes, cassées en deux par accident, à remplacer », écrit l’auteur de l’interview, Nick Rufford.

Manque de temps, rage, désespoir, désorientation de sa compagne… mais aussi astuces pour faciliter le quotidien, repères trouvés pour que les journées se passent le mieux possible : le chanteur connaît les mêmes difficultés que tous les aidants, hormis peut-être la précarité financière.

Une réalité pour bon nombre d’aidants, ce qui avait conduit le Collectif Je t’aide à choisir le sujet comme thématique de son plaidoyer 2019.

Pour 2021, après plus de 14 mois de crise sanitaire, c’est l’isolement social des aidant.e.s qui a été retenu.

Un nouveau plaidoyer devrait être rendu public dans les prochains jours. Il sera porté par Alice Steenhouwer, qui remplace depuis le mois dernier Claudie Kulak à la tête du collectif. Alice Steenhouwer dirige depuis 2018 l’association Avec nos proches, qu’elle a rejoint en 2014

Partager cet article