Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Ca déménage après 85 ans !

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/01/2023

0 commentaires

Le numéro 38 de Questions Politiques Sociales – Les études de la Caisse des dépôts était consacré à la mobilité résidentielle des seniors. Il s'appuie sur une enquête menée par l’Ifop pour le gestionnaire associatif de résidences pour personnes âgées Arpavie auprès de 1 001 personnes âgées de 50 ans et plus. Chaque année, environ 5 % des 55-64 ans changent de résidence. Cette mobilité décroît ensuite avec l’âge avant de rebondir nettement après 85 ans, en lien avec les nombreuses entrées en Ehpad (établissement pour personnes âgées dépendantes).

Où déménager ?

La mobilité résidentielle atteint presque 6 % chez les plus de 85 ans. C’est un point de plus qu’au moment du départ à la retraite où 5 % des 55 – 64 ans changent de lieu de résidence. Entre 65 et 85 ans, ce taux descend
autour de 3 %.

À chaque âge, un bon tiers des déménagements se font à l’intérieur de la même commune. Ceux qui changent de commune entre 55 et 69 ans vont vers des communes moins denses.

Les seniors qui déménagent voient ainsi souvent leur accès aux soins se dégrader plutôt que s’améliorer, hormis pour les personnes s’installant dans les départements littoraux.

Au moment de la retraite, les grandes agglomérations perdent des seniors tandis que la plupart des départements de l’ouest et du sud en gagnent.

Après 85 ans, les personnes se tournent vers les départements ruraux ayant une capacité d’accueil en Ehpad élevée (Lozère, Haute-Loire) ou les départements situés en lisière des grandes agglomérations (Essonne, Seine-et-Marne).

Pourquoi déménager après 85 ans ?

Les deux raisons principales qui expliquent ces déménagements à un âge aussi avancé sont le décès du conjoint et la perte d’autonomie.

Les seniors concernés se tournent alors vers un logement plus petit, proche de leurs enfants. Certains s’installent chez ces derniers.

Mais le plus souvent, c’est en Ehpad qu’ils emménagent. 

Selon l’enquête de la Caisse des Dépôts, 69 % des 85 ans et plus ayant déménagé au cours de l’année précédente résident hors logement ordinaire, donc selon toute vraisemblance dans un Ehpad.

Dans quelle structure déménager ?

Seulement 6 % des seniors ont commencé à se renseigner sur les possibilités d’hébergement pour le cas où ils ne pourraient pas rester chez eux

Les alternatives à l’Ehpad sont globalement identifiées, mais pas connues très précisément

59 % savent précisément ce que sont les résidences services seniors… et seulement 11 % les béguinages.

Les seniors interrogés caractérisent un « bon » Ehpad par d’abord la présence d’un personnel gentil et bienveillant (64 %) et ensuite par le prix demandé (62 %).

Les annuaires fleurissent sur internet pour vous informer sur les établissements : du portail national public Pour​-les​-personnes​-agees​.gouv​.fr à celui d’Agevillage.com.

Nous vous invitons à découvrir les établissements labellisés Humanitude et engagés vers ce premier label de bientraitance. Il évalue la qualité du prendre soin.

Se faire aider pour déménager

Trier ses papiers, préparer un déménagement, déménager, stocker en garde-meuble, vendre… ces réalités sont souvent des montagnes à gravir notamment quand les forces commencent à lâcher.

Dans cette optique, il est possible d’être accompagné.

De nombreux services professionnels permettent de faciliter grandement le projet de changement de domicile à l’image de ceux proposés par Movadom, SéréniMouve ou encore My-Jugaad.

Pour tout comprendre de l’aménagement individuel au déménagement, la société Movadom propose un livre, des vidéos, des conférences sur le parcours résidentiel des seniors et leurs déménagements.

Partager cet article