Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Conduite : de nouvelles règles pour le contrôle médical obligatoire

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/09/2022

0 commentaires

La conduite des personnes âgées n’en finit plus de faire débat. Après l’interdiction – controversée - pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, mise en place en avril, les règles changent quant au contrôle médical obligatoire, que certains conducteurs doivent passer pour conserver leur permis de conduire.

Pour obtenir ou conserver leur permis de conduire, certains conducteurs doivent se soumettre à un contrôle médical de l’aptitude à la conduite.

Auparavant, les personnes concernées devaient repasser devant le médecin tous les deux ans entre 61 et 75 ans, et tous les ans à partir de 76 ans. Ce délai est désormais porté à cinq ans, quel que soit l’âge du conducteur.

L’examen, réalisé par un médecin agréé (qui ne peut être le médecin traitant du conducteur), vise à évaluer leur aptitude physique, cognitive et sensorielle.

Mais ce médecin peut aussi fixer un délai plus court entre deux contrôles. La préfecture peut aussi décider de ne pas suivre l’avis du médecin.

Sont notamment concernées les personnes qui portent un défibrillateur, atteintes d’insuffisance cardiaque, de certaines déficiences visuelles, de la maladie d’Alzheimer à un stade très léger, qui ont subi un AVC

Si le sujet revient régulièrement sur la table, l’examen médical obligatoire en raison de l’âge uniquement n’est pas encore à l’ordre du jour. Même s’il peut être demandé à la préfecture par un tiers, comme un membre de la famille.

Pour rappel, les seniors sont bien moins impliqués dans des accidents de la route que des jeunes conducteurs. Mais peuvent éprouver le besoin de se remettre à niveau et de reprendre confiance au volant. Dans cette optique, des ateliers, journées spéciales consacrées à la conduite senior sont fréquemment organisées un peu partout en France : gardez l’œil ouvert !

Partager cet article