Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Domicile, congé aidants, Orpea : le grand âge à la Une

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 09/05/2022

0 commentaires

Le monde du grand âge continue de faire parler, avec pas moins de quatre articles consacrés au sujet dans des titres nationaux ces derniers jours. Revue de presse.

Maltraitance à domicile : la Une choc de Libération

Je ne supportais plus d’être maltraitante

Nathalie, ex auxiliaire de vie

Enquête choc à la Une de Libération vendredi. Dans un long article, la journaliste Chloé Rabs lève le voile sur les dysfonctionnements de l’aide à domicile.

Manques de moyens financiers et humains, prestations minutées, expédiées, parfois non effectuées, personnel non formé… un cocktail explosif qui débouchent sur des situations inadmissibles, comme celle que raconte Corinne, aide à domicile dans le Pas-de-Calais, envoyée un soir chez Thérèse, malade d’Alzheimer. « Quand j’ai poussé la porte, l’odeur m’a envahie. Thérèse était souillée de diarrhée et d’urine. En demandant des explications à ma direction, je me suis rendu compte qu’ils avaient oublié de lui envoyer quelqu’un dans la journée. »

Des conséquences terribles du sous-financement du secteur, mais aussi du manque de sens et de reconnaissance de ces professions pourtant indispensables.

Lire l’enquête Maltraitances : à domicile, les personnes âgées trinquent aussi (réservé aux abonnés)

Congé proche aidant : le Canard épingle l’AJPA

Les « aidants » ne sont pas très aidés

Fanny Ruz-Guindos, journnaliste

En novembre, nous faisions part des déboires de Victoria, qui n’avait toujours pas perçu l’allocation journalière de proche aidant demandée en août 2021, pour un congé qui devait débuter en septembre.

Aujourd’hui, la jeune femme a repris le travail, sans avoir perçu le moindre centime. Si la Caf a fini par lui confirmer son droit à l’aide, après des dizaines d’appels et de réclamations, la caisse lui a aussi expliqué qu’elle ne pourrait lui verser faute de logiciel conçu pour prendre en compte sa situation particulière, à savoir aider un proche de nationalité étrangère.

Mercredi, le Canard enchaîné s’est à son tour alarmé de la situation. A ce jour, seules 7000 AJPA ont été versées (sur 19 000 demandes reçues) : c’est peu pour 11 millions d’aidants dont environ la moitié en activité professionnelle. D’autant que les heureux aidants qui parviennent à toucher l’aide peuvent recevoir la somme due jusqu’à six mois après la demande…

Orpea : le PDG estime avoir manqué de rigueur

Le « nettoyeur » d’Orpea esquisse un « nostra culpa » calibré

Anne-Laure Barret, le JDD

Philippe Charrier, nommé PDG d’Orpea suite au scandale des Fossoyeurs, s’exprime dans un grand entretien publié dans le Journal du dimanche du 8 mai.

Il y annonce sa volonté de « bâtir le nouvel Orpea, dans la transparence » : seront ainsi organisées des portes ouvertes entre le 13 mai et le 11 juin et d’organiser des réunions publiques.

Mais aussi de mettre en place de nouvelles mesures pour pallier les dysfonctionnements pointés par les enquêtes et rapports publiés depuis janvier comme la décentralisation de la gestion des signalements (jusqu’ici, c’est le siège qui s’en charge, demain, ce seront les directeurs d’établissement) ou le paiement des heures supplémentaires.

Il a aussi avoué un suivi comptable insuffisant, et confirmé avoir porté plainte contre X pour abus de biens sociaux, et licencié plusieurs personnes.

Les résultats annuels 2021 du groupe sont attendus ce vendredi.

Lire l’interview Le PDG du groupe, Philippe Charrier : « Orpea a manqué de rigueur »

Télérama : le grand âge tétanise les politiques quand des alternatives aux Ehpad existent

Le Télérama n°3772 du 30 avril au 6 mai consacrait son dossier au grand âge.

Il s’appuie sur les experts de la revue Pour de février 2022 : Vieilles et citoyennes. Le vieillissement n’est pas neutre aux éditions Grep ; et les réflexions de Jean-François Serres qui lutte activement contre l’isolement au sein des petits frères des pauvres puis Monalisa.

Le dossier ouvre vers des lieux mixtes de vie au grand âge, entre le domicile et l’Ehpad, vers notamment ces habitats alternatifs, participatifs, exposés en ce moment dans l’expo Coup de vieux au Pavillon de l’Arsenal à Paris.

Partager cet article