Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Grand âge, Alzheimer et intergénération oscarisés

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 26/04/2021

0 commentaires

La cérémonie 2021 des Oscars a consacré Florien Zeller, auteur-scénariste de The Father (issu de la célèbre pièce Le père) où l’on suit un vieil homme sombrant dans la maladie d’Alzheimer. 

Florian Zeller raconte avoir écrit ce rôle en pensant à Anthony Hopkins, qui devient ainsi, à 83 ans, le plus vieil acteur oscarisé.

La pièce de théâtre et aujourd’hui le film oscarisé mettent en lumière la maladie neuro-évolutive, les pertes de mémoire où tout disparaît petit à petit (les décors, les repères, les bonheurs familiaux) alors que les nécessités matérielles demeurent pour préserver le vieil homme. En écho à cet enjeu cette semaine, retrouvez à l’occasion de la journée des mobilités et de l’accessibilité, ce crédit d’impôt des travaux d’équipement pour favoriser l’adaptation du domicile.

Le père/​The Father nous montrent le désarroi des proches aidants. Il fait écho cette semaine avec le désarroi de proches d’habitants en Ehpad (établissements pour personnes âgées dépendantes) qui restent fermés malgré la vaccination contre la covid-19. Cette maladie pose la question des formes de covid longs avec ces troubles de l’odorat qui durent.

La cérémonie des Oscars 2021 a aussi consacré le film Nomadland : meilleur film et meilleure réalisatrice pour Chloé Zhao, meilleure actrice Frances McDormand. Cette dernière incarne une de ces vieilles personnes vivant sur les routes américaines après avoir tout perdu lors de la crise financière…

Ces films nous percutent face aux défis : défi de la citoyenneté jusqu’au bout de la vie (avec les procurations à préparer pour les prochaines élections départementales et régionales les 20 et 27 juin prochains), défi de la santé et de la sécurité au travail (avec des droits et des devoirs pour les proches aidants aussi), défis du lien social (avec ces centaines d’étudiants appelés en renfort en Ehpad & résidences autonomie), défi de la transmission intergénérationnelle racontée dans le documentaire français Colette lui aussi oscarisé. Colette Marin-Catherine, 92 ans, est partie en 20218, avec Lucie, 17 ans, étudiante en histoire (passionnée par la Seconde Guerre mondiale) sur les traces de son frère tué dans un camp de concentration…

Saluons ces Oscars 2021 qui mettent en lumière nos défis à relever : l’avancée en âge, la maladie d’Alzheimer, la mémoire, la transmission, l’intergénération, pour nous pousser à vivre, vieillir debout, malgré tout, jusqu’au bout.

Partager cet article
Tags