Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Maladie à corps de Lewy, Alzheimer : comment mieux communiquer avec son proche malade ?

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/01/2023

0 commentaires

Les maladies neurodégénératives comme la maladie à corps de Lewy ou Alzheimer peuvent rendre la communication difficile avec votre proche malade. En raison de ses symptômes, mais également de son stress… et du vôtre. Culpabilité et sentiment d’énervement font bien souvent partie du quotidien des aidants. Conseils pour y faire face et retrouver des relations apaisées.

Stress, énervement, culpabilité : les conseils de Colette Roumanoff

Ancienne aidante de son mari Daniel, Colette Roumanoff partage depuis plus de 10 ans ce qu’elle a appris de la maladie à travers ses livres et son blog, Bien vivre avec Alzheimer.

Après avoir publié une première série de vidéos-conseils en août, elle propose aujourd’hui trois nouvelles vidéos sur le stress, l’énervement et la culpabilité. 

Des vidéos-repères pour mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre et y faire, afin de retrouver des relations plus sereines.

Maladie à corps de Lewy : améliorer la communication aidant-aidé


Le 15 décembre, l’Association des aidants et des malades à corps de Lewy (A2MCL) organisait une conférence sur un sujet essentiel, la communication avec un proche atteint par la maladie à corps de Lewy.

La psychologue Yaël Slama, neuropsychologue, psychologue clinicienne et responsable du soutien des aidants et malades au sein de l’A2MCL, a commencé par expliquer de quelles manières la maladie affecte la communication aidant-aidé.

Elle a ensuite donné des pistes, des outils pour entretenir les capacités de communication du malade, puis des clefs pour communiquer sur la maladie avec son proche mais aussi son entourage.

La conférence, d’une durée de 2h07, est à revoir ci-dessous, ou sur le site de l’association, aux côtés d’autres webinaires et conférences proposées par l’A2MCL.

Partager cet article