Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Malgré les gestes barrières, la grippe est de retour

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/01/2022

1 commentaires

Et peut être contractée en même temps que le covid [mise à jour 5 janvier]

Après l’Occitanie, au tour de l’Ile-de-France et d'Auvergne-Rhône-Alpes de passer en phase épidémique pour la grippe, tout comme La Réunion et Mayotte. Alors que la cinquième vague de covid-19 frappe la France, rappel des bons gestes à adopter pour se protéger de cette autre infection respiratoire aiguë.

Après une absence notable durant l’hiver 2020 – 2021, la grippe fait son retour en France. C’est Mayotte qui est entrée la première en phase épidémique fin octobre, puis l’Occitanie mi-décembre.

Aujourd’hui, ces deux premiers territoires ont été rejoints par l’Ile-de-France et la Réunion. Les régions Bretagne, Grand Est, Hauts-de-France, Pays de la Loire et PACA, ainsi que Saint-Barthélemy pour l’Outre-mer sont quant à elles en phase pré-épidémique.

Le 5 janvier, à partir des chiffres de la semaine 52, la région Auvergne-Rhône-Alpes passe à son tour en phase épidémique. L’ensemble du territoire métropolitain (hors Corse) passe quant à lui en phase pré-épidémique.

Au plan national, les passages aux urgences et hospitalisations pour grippe ont fortement augmenté fin décembre. Mais « dans le contexte de la pandémie de covid-19, il est probable qu’une partie des cas de syndromes grippaux rapportés par notre surveillance de la grippe soit due au covid-19 et non à la grippe », précise toutefois Santé publique France.

Bulletin épidémiologique hebdomadaire semaine 51 — Santé publique France

Comme le covid-19, la grippe est une infection respiratoire aiguë, particulièrement dangereuse pour les personnes fragiles. 

Elle cause 9000 décès en moyenne chaque année en France, très majoritairement chez des personnes de plus de 65 ans.

Le virus de la grippe se transmet principalement via les gouttelettes émises par les personnes malades lorsqu’elles parlent (postillons), toussent ou éternuent, de manière directe ou par l’intermédiaire des mains (le virus de la grippe peut en effet survivre jusqu’à 24 heures en dehors du corps humain) : le port du masque et le lavage des mains constituent donc des gestes barrières efficaces.

La vaccination constitue par ailleurs une protection efficace contre la grippe, un vaccin qui peut être réalisé en même temps qu’une injection contre le covid-19.

Et qu’il est fortement conseillé de réaliser, d’autant qu’il semble possible de contracter concomitamment la grippe et le covid.

Un cas de double infection a ainsi été détecté en Israël cette fin d’année chez une femme enceinte non vaccinée, et d’autres auraient aussi été observés aux Etats-Unis en 2020.

La patiente israélienne n’a eu que des symptômes légers. Mais face à une hausse des cas de grippe dans le pays, le ministère de la Santé d’Israël a lancé une analyse afin de déterminer si la combinaison des deux maladies pouvait donner lieu à des cas graves.

Mise à jour du 6 janvier : deux cas de co-infections ont aussi été repérés en France, annonce Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire de suivi de la grippe daté du 5 janvier.

Partager cet article

Barillier

3 jours après le 3eme rappel par Pfizer
Le 22 décembre, je me suis retrouvée très
Enrhumée.le 26 décembre ma température était a 39 degrés. Mal à la gorge, toux,
Contractures musculaires aux cuisses (très douloureux). Le 27 décembre la température
Était a 38 . La température était normale
Le 30 decembre2021. Je dormais beaucoup.fin des effets secondaires le 1/01/2022. Est-ce normal??