Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Maternelle en Ehpad : un petit miracle à Barlin

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 23/01/2023

0 commentaires
Photo Yves Mayet/UGC distribution

Une belle histoire de changement de regard, de liens intergénérationnels : voilà ce que nous promet un Petit miracle, qui sort en salle mercredi. Une histoire d’école qui prend ses quartiers en Ehpad, du cinéma ? À Barlin dans le Pas-de-Calais, la réalité dépasse la fiction, puisque depuis la rentrée de janvier, deux classes de l’école maternelle Maryse-Bastié ont ouvert au sein de l’Ehpad Les Charmilles…
Quant à la sexualité au très âge, en Ehpad, c'est le sujet tabou de la série "Septième ciel" diffusée depuis jeudi sur Canal plus.

Un pur hasard, affirme Julien Dagbert, le maire de la commune. Pour son film Un petit miracle”, la réalisatrice Sophie Boudre s’est inspirée d’un projet de documentaire sur une crèche installée dans une maison de retraite aux Etats-Unis. « La directrice soulignait les effets positifs de la cohabitation entre des enfants de 3 et 6 ans et des personnes âgées », explique la cinéaste, ce qui lui a donné envie de creuser le sujet.

Dans Un petit miracle, au cinéma le 25 janvier, c’est à la suite d’un incendie que la classe unique d’un village s’installe aux Platanes, la maison de retraite locale.

À Barlin, la genèse du projet est différente. Le bien vieillir est au cœur du projet municipal, et quand l’école est menacée de fermeture fin 2021, Julien Dagbert propose cette solution inédite : déménager la trentaine d’élèves de maternelle à l’Ehpad. Une idée née notamment du visionnage de la série documentaire Une vie d’écart.

Et comme les rencontres naissent aussi du hasard, en apprenant la sortie du film, Julien Dagbert et son équipe ont pris contact avec la réalisatrice, et prévoient d’organiser une projection dans la commune. 

Un petit miracle
Sortie le 25 janvier 2023
Genre : comédie dramatique
Durée : 1h32
Réalisé par Sophie Boudre
Avec Alice Pol, Jonathan Zaccaï et Eddy Mitchell

Septième ciel : les corps ridées s’attirent, s’aiment et s’envoient en l’air en Ehpad

La saison 1 de la série Septième ciel a débarqué sur les écrans de Canal Plus ce jeudi 19 janvier. On suit l’arrivée dans la résidence privée Les pins” le long de la mer du Nord de Jacques (Féodor Atkine) révolté, en colère et cueilli dès son arrivée par le charme de Rose (Sylvie Granotier).

Des tarifs exorbitants (4 700 euros par mois sans pouvoir venir avec son chien), aux enfants culpabilisés et abusifs qui entrent chez leur parent après avoir à peine toqué à la porte, jusqu’à la difficulté de passer à l’acte dans un lit de 90 cm, la série passe en revue les freins, les impensés, la lucrativité de ces accueils et les atteintes aux droits fondamentaux.

Rose et Jacques s’aiment. Ils sont beaux et ne se laissent pas faire.

Leurs curiosités, leurs désirs, leurs amours inspirent toutes les générations et deviennent contagieux : à la place du Covid, l’équipe soignante devra faire face une épidémie de syphilis !

Partager cet article