Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Perte d’autonomie

3 millions d'assurés dépendance en 2010 mais 15 000 rentes distribuées -

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Lors du colloque Les Echos/​Le quotidien du médecin sur la dépendance, le 10 mars 2010, a été confirmé ce chiffre de la Fédération française de l’assurance : sur 3 millions de contrats souscrits (à titre individuel ou collectif, via les entreprises employeurs) soit 5, 5 millions de personnes couvertes (données au 1er mars 2010) , seules 15 000 rentes sont aujourd’hui versées.

[voir les chiffres réactualisés en fin d’article]


Le profil des assurés dépendance montre que l’on souscrit autour de 60 ans.

Lors du choix d’une assurance, l’assuré subit un premier examen médical d’entrée.

Chez Ag2r La Mondiale, le questionnaire se résume à Etes-vous pris en charge à 100 % par une affection longue durée ?”.

Selon les résultats un questionnaire plus complet est rélaisé, les tarifs revalorisés, l’assuré peut-être refusé s’il est déjà en situation de perte d’autonomie (dépendance).

De quelle rente parle-t-on ?

Dans les contrats collectifs, lOcirp a calculé qu’une cotisation du 15 euros par mois entraine une rente de 600 euros viagère.

260 000 contrats sont en cours chez Ag2r La Mondiale. 5 000 rentes sont versées, d’une moyenne de 632 euros. Ces rentes sont payées 4 ans (2 ans pour une fin de vie, 8 ans pour une maladie d’Alzheimer).

Sachant que le coût moyen d’une maison de retraite est de 2200 euros et que la retraite moyenne est de 1 200 euros (800 euros pour les femmes).
Les pouvoirs publics prennent aujourd’hui en charge l’APA (Aide personnalisée à l’autonomie) de 400 euros en moyenne à domicile.

Chaque assureur, selon ses contrats, ne déclenche pas les rentes pour des situations similaires : certains ne couvrent que la dépendance dite totale”, d’autre partielle”. Il faut se renseigner.


Un examen médical, contrôlé par le médecin de l’assurance, est souvent exigé.
Voir la chronique de Florence Leduc pour Agevillage Alice au pays de l’assurance dépendance”.

L’état monte actuellement des groupes de travail pour définir une grille partagée d’accès à des prestations d’aides publiques ou privées, pour analyser les contenus des contrats : garanties, franchises, règles de déclenchement des rentes, transférabilité des contrats (en cas de changement d’employeur…).

[Mise à jour 2020]



Toujours selon la Fédération française de l’assurance, le succès de ces produits ne se dément pas puisque 7,1 millions de personnes étaient couvertes à la fin de l’année 2017.

Mais en 2016, les souscriptions individuelles ont baissé au profit des contrats collectifs.

Les prestations versées en 2016 aux personnes en état de dépendance lourde ou partielle au titre de ces contrats s’élèvent à 238,4 millions d’euros, en hausse de 8 % sur un an.

A noter également, la création en 2013 d’un label par les assureurs (Gad assurance dépendance), qui a pour vocation d’offrir aux assurés des garanties plus lisibles, plus protectrices et accessibles au plus grand nombre”.

Partager cet article

Sur le même sujet