Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vieillir en bonne santé

Dossier incontinence : bien choisir ses protections

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Tous les critères pour faire le bon choix en matière de protection pour les personnes âgées

Quand on souffre de fuites urinaires, porter des protections améliore grandement le quotidien… à condition qu’elles soient bien adaptées. Nos conseils pour bien choisir.

S’il existe des solutions aux problèmes d’incontinence, auxquelles sera consacré un prochain article, les protections restent une première réponse, simple à mettre en œuvre et qui permet de retrouver une vie sociale sereine.

Différents critères sont à prendre en considération au moment de faire son choix. 

  • S’agit-il de fuites légères, espacées, liées à une incontinence d’effort ou alors de fuites importantes et continues ? Le débit, la fréquence des fuites vous conduira à opter pour des protections droites, des sous-vêtements absorbants ou des changes complets.

Les fabricants donnent une indication du volume absorbé sur les emballages, sachant qu’une vessie contient entre 300 et 600 millilitres.

  • Quelle est le sexe de la personne concernée ? Il existe en effet des protections adaptées à l’anatomie masculine (coquilles), d’autres à l’anatomie féminine.
  • Quand surviennent les fuites ? Certaines protections sont conçues pour la nuit.
  • Quel est le degré d’autonomie de la personne incontinente ? Si elle ne peut changer sa protection seule, préférez les changes complets, plus faciles à mettre par un aidant.


La corpulence et le poids ont également un impact sur le choix : la protection doit être bien ajustée et surtout ne pas bailler.

Pour vous aider à choisir, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien, mais aussi obtenir des échantillons auprès des boutiques spécialisées ou des marques via leur site internet.

Quid des protections lavables ?

Il existe aussi des solutions non jetables. Plus économiques, plus écologiques, les protections lavables apportent aussi des contraintes : lessives plus fréquentes, stockage des protections sales… Par ailleurs, elles sont souvent moins fines que leurs équivalents jetables et donc moins confortables à utiliser, du moins en journée.

Conseil : si vous vous décidez pour des protections lavables, veillez à les laver plusieurs fois avant usage pour maximiser l’absorption.

Partager cet article

Sur le même sujet