Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Perte d’autonomie

Quand mesurer la perte d'autonomie ?

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

« Je trouve que maman a l’air fatiguée. Et il faut tout le temps lui rappeler les choses. »

« Papa a du mal à marcher. Et il a 85 ans. Je devrais peut-être m’en soucier davantage. »

« Ma voisine s’enfonce dans l’ennui. Elle ne sort plus de chez elle. »

Quand on a un parent âgé il faut apprendre à reconnaître les difficultés qui troublent son quotidien : une diminution de l’acuité auditive, des chutes à répétition, un début de dépression… qui peuvent engendrer une perte d'autonomie.

Etre sensible à ces signaux permet souvent de découvrir une affection bénigne qui, mal soignée, empoisonne la vie quotidienne. Si rien n’est fait pour en atténuer les effets, un trouble peut rapidement se transformer en handicap profond. D’où l’utilité d’établir avec le concours de l’intéressé un bilan global de sa situation.

L’interlocuteure privilégié ? Le médecin traitant, qui saura quelles questions poser, quelles capacités mesurer, quelles difficultés évaluer.

Comment en parler avec l’intéressé (e)?

Difficile de parler à un parent qui voit son autonomie brusquement diminuée. Vous craignez de l’humilier, vous avez peur de provoquer un blocage psychologique, d’aller au-devant d’un refus.

L’expérience des autres peut vous aider : parlez-en autour de vous. Arrangez-vous pour que le médecin traitant aborde le sujet, qu’un(e) ami(e) qui a déjà fait un bilan évoque le sujet, qu’une infirmière délivre quelques conseils… Les difficultés d’apprentissage de jeunes enfants, d’un proche malade ou accidenté… peut aider la personne à parler des siennes.

Plus le bilan est précoce, meilleurs sont les résultats : l’évaluation des besoins et leur prise en charge permettent aux personnes de rester à domicile plus longtemps puisqu’elles restent plus longtemps autonomes.

Repérer les signes d’alerte

Il peut s’agir de :

  • la perte d’appétit
  • l’isolement, n’a plus envie de sortir de chez soi
  • le courrier jamais ouvert et les factures qui s’entassent
  • une mémoire qui flanche
  • des problèmes de santé à répétition
  • des chutes répétées
  • des signes marqués de désintérêt
  • des comportements surprenants
Partager cet article

Sur le même sujet