Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Citoyennage

Edito : Citoyennage

La citoyenneté des résidents en maison de retraite


Partager :

Annie de VivieRester citoyen jusqu'au bout, y compris en maison de retraite médicalisée (Ehpad), c'est l'enjeu de l'association Citoyennage.

En parallèle d'initiatives comme le LRI (Liberté du résident en institution) qui avait planché sur le thème "rides et amours" ou le "bien-être en institution", depuis 20 ans, Citoyennage pousse les directions des maisons de retraite à organiser la prise de parole des résidents, à favoriser leur réflexion sur des sujets qui leur tiennent à coeur, pour bien vivre dans ces lieux de vie collectifs.

Ces travaux aboutissent à un colloque dont le thème est choisi et orchestré par les résidents eux-mêmes (avec l'appui des professionnels). Ce 21 juin, l’inter-génération était à l’honneur. Les anciens se sont interrogés sur les messages qu'ils souhaitaient faire passer à la jeunesse.

« Citoyennage part du principe que les vrais experts du grand âge, ce sont les personnes qui le vivent », a rappelé Pascal Champvert, directeur de l’AD-Pa, l’Association des directeurs au service des personnes âgées, à l’origine du projet.

"Un personnel mécanique, ça ne nous intéresse pas" : voilà un des sujets creusés par Citoyennage en 2014.

Depuis 2015, l'association est soutenue par la Fondation de France et la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie). Elle est active dans cinq régions et vise une présence sur l'ensemble du territoire en 2018.

"Améliorer l’ouverture sur l’extérieur pour un mieux vivre dans nos maisons de retraite", sera le thème d'une rencontre en septembre en Bretagne. "L’entrée en établissement et la continuité entre le domicile et la maison de retraite", seront étudiées en Auvergne.

L'association Citoyennage, contrairement à l'AD-Pa ou la Fnapaef (Fédération des associations de familles et de personnes âgées), ne monte pas au créneau politique des "restes à charge" en Ehpad, dont les budgets élevés pour les petites retraites sont soulignés cette semaine par le magazine Le Particulier.

Citoyennage parle de la citoyenneté jusqu'au bout de la vie.

Une démarche louable qui demande beaucoup d'énergie pour lutter contre l'âgisme ambiant.

Une démarche qui doit creuser la citoyenneté, la prise de parole des personnes très fragilisées, malades, désorientées.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -