Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer : prévenir et dép...

Alzheimer : prévenir et dépister la maladie

L'expertise du Dr Dorothée


Partager :

Aujourd’hui, on estime qu’il y a 225 000 nouveaux cas d’Alzheimer chaque année en France. Avec l’arrivée des “papy-boomers” le nombre de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer risque d’augmenter fortement. 

Un constat qui rappelle l’importance de se faire diagnostiquer dès l’apparition de symptômes suspects : comportements ou gestes inhabituels, difficultés pour s’exprimer, pertes de mémoire, anxiété… 

Un dépistage précoce peut permettre de se prémunir, de ralentir l’évolution de la maladie et donc de conserver le plus longtemps possible une bonne qualité de vie.
 
De son côté la recherche s’active pour identifier les biomarqueurs qui permettent de prédire la maladie. 

Notre entrevue avec le docteur Guillaume Dorothée, chercheur en neurologie à l’INSERM, a permis de faire le point sur les nouvelles méthodes de dépistage ainsi que sur les espoirs qui les accompagnent. Aujourd’hui détectée à partir d’une ponction lombaire, la maladie d’Alzheimer devrait prochainement pouvoir être décelée grâce à de simples analyses sanguines ou même par le biais de tests oculaires. Des méthodes beaucoup moins lourdes pour le patient et qui devraient permettre d'obtenir des résultats plus rapidement.



L’hygiène de vie comme arme contre Alzheimer


S’il est aujourd’hui impossible de se prémunir à 100 % de la maladie, il existe en amont du dépistage des moyens pour limiter les risques de contracter la maladie. 

La maladie d’Alzheimer est multi-factorielle” rappelle le docteur Dorothée, “il existe des facteurs génétiques mais aussi de nombreux autres facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie”. 

De l’importance du sommeil, de l’exercice physique régulier ou d’une nourriture saine pour influer sur ces facteurs et réduire la possibilité de voir la maladie se déclarer.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

jean

25/03/2019 18:03

baisse del'incidence


Je suis étonné que vous ne notiez pas la nette baisse de l'incidence (nouveau cas/ habitant) de la maladie, à âge égal relevé depuis dix ans ,même si le vieillissement en augmente le nombre




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -