Agevillage
  >   Actualités  >     >   Fausses routes : le repas m...

Fausses routes : le repas mixé, un traitement trop systématique ?

Changer de traitement conseillent les orthophonistes


Partager :

Une toux intempestive, un risque de s'étouffement en mangeant... et la peur s'installe chez les proches. Le réflexe est de mixer tous les repas.
Les professionnels soignants renforcent cette préconisation, car ils ont été formés en ce sens.
Pourtant, et c'est maintenant démontré, tout mixer n'est pas le bon traitement.

Analyse des orthophonistes

repas mixés : bon ou mauvaisEtudes à la clé(*), Yann Tannou et Xavier Cormary, orthophonistes et enseignants, luttent contre les idées reçues. Les repas mixés ne sont utiles que pour des situations extrêmes (suites d'AVC graves) et sur de courtes périodes. Ils expliquent que pour que la personne n'étouffe pas, elle doit voir, percevoir, ressentir la sensation de solide dans son larynx pour déglutir correctement.
Tout mixé est au contraire délétère. Ces bouillies permanentes désapprennent aux personnes fragilisées, désorientées de mastiquer, de saliver, d'avaler et de déglutir. L'aspect, le goût de tous ces mixés dégouttent au fil des jours. La dénutrition, la perte d'autonomie s'accélèrent.

Oser les petits morceaux

sodexo fausses routesIl va donc falloir oser proposer des repas différents, que la personne fragilisée pourra saisir avec une fourchette, une cuillère, ou à la main (le "manger main" ou "sans fourchette"), selon les jours, selon les envies, selon état de santé. Ces repas en tout petits morceaux (autour 1,5 cm pour éviter e blocage dans le larynx).
L'occasion de faire participer la personne à la préparation des repas : découper les légumes, les fruits et tous les aliments, patiemment.

Résultats observés

sodexo fraisierDans les établissements d'accueil pour personnes âgées (EHPAD **) qui ont testé les nouvelles recettes, mais aussi formés tout leur personnel, des cuisiniers aux personnels soignants, le taux de dénutrition a été divisé par deux, la satisfaction du personnel a grimpé de près de 10% et aucune "fausse route" n'a été constatée en un an.

A domicile, aussi, oser varier la consistance de l'alimentation va accroître le plaisir de manger et la satisfaction d'accompagner son proche dans le respect de sa santé, de sa vitalité.

(*) Foreign body asphyxia : a preventable cause of death in the elderly - Berzlanovtich AM, Fazney-Dôrner B, WaldhoerT, Fasching P, Keil W; American journal of préventive medecine, 2005
(**) Etude Sodexo - Programme Harmonie -Avril 2017 - dans 6 EHPAD : 4 testeurs et 2 contrôles

© Sodexo – Philippe Castano


mis à jour le



LES LIENS UTILES

AFDN : Association française des diététiciens nutritionnistes

L’Association de Diététiciens de Langues Française (ADLF) a été créée en 1954.

Ses missions sont de fédérer et représenter la profession, d’accompagner le diététicien, d’informer les adhérents. Ses actions sont le lobbying avec la réforme des études et la mise en place d’un Diplôme d’Etat, l’organisation d’évènements professionnels, la communication et l’édition comme la revue « Information diététique ».

AFDN
35, allée Vivaldi
75012 Paris
Tél : 01 40 02 03 02
Fax : 09 70 61 15 93

Association Nutrisenior

Le site de la prise en charge de la dénutrition de la personne âgée.


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -