Agevillage

Des modèles inspirants de micro-sociétés intergénérationnelles

Des habitats innovants pour repenser notre société qui offrent une place à tous


Partager :

Repenser notre vision de la vieillesse en ouvrant à tous des lieux aujourd’hui “réservés” aux personnes âgées. C’est le défi que tentent de relever la Marpa-école, le Villâge des Aubépins ou encore la maison multigénérationnelle de Salzgitter en Allemagne. Coup de projecteur sur ces initiatives innovantes.  


L’équipe d’Oldissey parcourt le monde pour aller à la rencontre des personnes âgées et à la découverte des dispositifs innovants qui leur sont consacrés. 

De véritables sources d’inspiration pour redessiner la société en y incluant toutes les générations. 

La maison multigénérationnelle de Salzgitter est l’une d’entre elles. Cette maison autogérée est un véritable foyer intergénérationnel où toutes les tranches d’âge se mélangent.

Un mieux de vie absolument pas stigmatisant où les personnes âgées peuvent rester ancrées dans la société et où ils peuvent participer à des ateliers mémoires comme aider des enfants à faire leurs devoirs.

Un modèle d’habitat qui est devenu très populaire en Allemagne, à tel point qu’il existe aujourd’hui plus de 500 maisons de ce type outre-Rhin.


La France innove aussi


En France aussi il est possible de trouver des concepts inspirants, à l’image de Marpa-école Les 2 Aires. 

Cette résidence autonomie de Souvigny-de-touraine, en Indre-et-Loire, possède la particularité de rassembler sur un même espace l'école élémentaire et les résidents de la Marpa. 

24 logements sont destinés aux anciens et tandis que l’école accueille 53 enfants de l'école, des petits de la maternelle aux grands de CM2.

L’occasion pour les uns et les autres de partager des activités, de déjeuner ensemble ou de s’entraider.

Le Villâge des Aubépins est un autre exemple de micro-société inclusive. 

Cette maison de retraite établie sur la commune Maromme, en Seine-Maritime, a pour particularité d’être implanté au coeur du village. 

Une place du village et une rue commerçante font même partie intégrante de l’établissement. 

Un fonctionnement atypique et particulièrement bien reçu par les résidents de l’EHPAD comme par les autres habitants du village qui ont l’occasion de se côtoyer quotidiennement chez le coiffeur ou au restaurant.

Autant de modèles qui peuvent nous inciter à imaginer une société plus inclusive, plus ouverte sur l’autre.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -