Agevillage

Où habiter quand on ne souhaite plus vivre chez soi ?

Tour d'horizon des possibilités dédiées aux personnes âgées, souvent mal connues


Partager :


Interrogés sur les lieux de vie pouvant accueillir des personnes âgées qui ne souhaitent plus rester vivre seules chez elles, un Français sur deux admet ne pas connaître d’autres solutions que la résidence services senior ou l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Pourtant, des nouvelles possibilités se créent chaque jour un peu partout en France. Tour d’horizon.



Selon l’enquête menée par le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté, les Français ont sans surprise une assez mauvaise image des Ehpad, alors que les résidences services senior sont plébiscitées par 63 % des personnes interrogées.

Mais surtout, la moitié d’entre elles ignorent l’éventail de solutions possibles.

Comme les résidences autonomie : des structures publiques, au loyer modéré, au nombre de 2400 en France. Situées en centre-ville, elles s’adressent à des personnes plutôt autonomes (Gir 5 ou 6) à qui elles proposent des appartements indépendants associés à des services collectives (ateliers, restauration…).

En zone rurale, les Marpa, ou Maisons d’accueil et résidence pour l’autonomie, rassemblent une vingtaine de logements privatifs destinés là encore à des personnes âgées autonomes. Les résidents disposent en outre d’espaces de vie communs et d’une offre de services (présence humaine, téléassistance, temps de convivialité…), le tout pour un loyer modéré.

Les Marpa sont gérées par la Mutualité sociale agricole.

Dans le même esprit, les béguinages et autres formes d’habitats partagés rassemblent des personnes âgées autonomes dans un même lieu de vie, avec des espaces privés et des zones ouvertes à tous.

Très divers dans leur forme et leur fonctionnement, ces lieux de vie alternatifs peuvent être gérés par des associations, des collectivités locales, des bailleurs sociaux ou des groupes de protection sociale.

Le Clic (point info senior) est l’interlocuteur idéal pour connaître les solutions de ce type qui existent sur un territoire donné.

De plus en plus de résidences intergénérationnelles se développent également. Au sein d’un même ensemble, elles regroupent des logements adaptés aux personnes âgées, des logements destinés à des jeunes couples ou des familles et des lieux de rencontre, parfois associés à un programme d’activités, afin d’encourager les relations intergénérationnelles.

La résidence Concert’ô de Bordeaux en est un bon exemple.

Et au-delà de ces lieux de vie spécifiques, l’accueil familial et la cohabitation intergénérationnelle constituent d’autres options plus familiales. De quoi trouver la bonne solution pour chacune et chacun.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -