Agevillage

Autonomie : c'est quoi, un Ehpad à domicile ?

Nouvelle expérimentation à Rennes


Partager :

« Ehpad à domicile », « Ehpad hors les murs », « Ehpad plateforme » : vous avez peut-être déjà entendu ces termes pour parler de l’avenir des maisons de retraite. Pourtant, ces formules de soutien, destinées aux personnes en perte d’autonomie qui vivent chez elles,  existent déjà. En quoi consistent-elles ? Explications.


Mauvaise image des Ehpad, tarifs élevés, attachement à son quartier, son chez soi… Pour de nombreuses raisons, la très grande majorité des Français souhaite vieillir à la maison, y compris en cas de perte d’autonomie.

Selon une enquête récente, seuls 13 % des Français seraient prêts à intégrer un établissement en cas de difficultés physiques et 43 % en cas de troubles cognitifs (maladie d’Alzheimer…)*.

Face à ces réalités, des propositions innovantes ont commencé à voir le jour ces dernières années : M@do en Corrèze, Ehpad@Dom dans les Yvelines, Linea en Bretagne, Ile-de-France, Pays de la Loire et Paca, et depuis septembre, Ehpad hors les murs à Rennes.

Le principe est simple : il s’agit de proposer aux bénéficiaires le même suivi, la même sécurité et le même accompagnement que dans un Ehpad, mais sans leur faire quitter leur logement.

La partie sécurité est assurée par des capteurs, de la téléassistance, des objets connectés, qui permettent aussi parfois un suivi médical.

En parallèle, les professionnels de l’Ehpad à l’origine du service se déplacent chez chaque personne pour des soins, des activités, des animations...

A Rennes, cette équipe mobile se compose de trois aides-soignantes, d’une psychologue et d’une ergothérapeute, qui peut conseiller les personnes accompagnées pour rendre leur logement plus sûr.

Enfin, il est possible de se faire livrer les repas, concoctés par la cuisine de l’Ehpad.

Un accompagnement sur mesure, selon les souhaits et les besoins de chacun.

Voir le reportage de France 3 sur le projet de maison de retraite à domicile expérimenté à Rennes




* Baromètre santé 360/Odoxa, novembre 2019


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

gérontologue

14/01/2020 18:01

Choisir son devenir.


Tout à fait d'accord! Le domicile n'a rien à voir avec l'EHPAD. Le domicile, c'est le lieu de soins que l'on a choisi, et que l'on organise pour pouvoir continuer à vivre dans son environnement habituel. L'EHPAD , c'est la vie en collectivité que l'on n'a pas choisie, et où l'on se retrouve par défaut parce que l'organisation du "maintien à domicile n'est pas la solution que proposent nos édiles pour nos aînés, alors qu'elle représente le modèle économique le plus efficace, le moins coûteux et le plus fiable. Il permet de faire de la prévention à condition que l'on organise la sortie du domicile. Le mot "prévention "vient à peine d'apparaître avec la Loi ASV et la conférence des financeurs . Il faut redonner à nos aînés le goût de vivre en ne décidant pas de couper le lien social pour de mauvaises raisons .Aujourd'hui, dans notre société hexagonale, dépendance rime avec maltraitance.



Pierre

23/12/2019 18:12

Quelle mascarade


Pourquoi parler d’EPHAD HLM ? Ce qui est proposé n’est jamais qu’un service à domicile associent aide, soin, prévention, et animation . Il le semble su’on Connaît ça depuis longtemps ? Est ce plus sexy de parler d’ehpaf HLM ? N’est ce pas simplement une tentative des établissements de faire croire qu’ils sont capables d’innover ? Pourquoi ne pas simplement promouvoir et financer correctement le domicile ? Pourquoi ne pas lever les freins actuels (prescription horaire de l’aide, financement dérisoire ?) ? Peut être parce que les PA ont accepté et l’idee de payer beaucoup plus en Ehpad qu’à Domicile ...?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -