Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer : des pistes pour...

Alzheimer : des pistes pour réorganiser le quotidien en temps de confinement

Les conseils aux aidants de l'IM2A - 3ème partie


Partager :

Alors qu'il reste encore, a minima, deux semaines de confinement, l'équipe des psychologues et psychothérapeutes de l'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer - IM2A (AP-HP) propose des solutions pour réorganiser le quotidien des malades et de leurs aidants.


Structurer ses journées avec des activités de plaisir à partager

Votre quotidien est chamboulé mais vous pouvez construire de nouvelles habitudes qui rythmeront ses journées. L'instauration d’une routine permettra à votre proche de mieux se repérer dans le déroulement des journées. Cela contribuera à un environnement serein et sécurisant.

Autorisez-vous de la souplesse dans la tenue du planning. L’idée est de ne pas brusquer votre proche ni de vous épuiser.

❖ Idée à tester :
Pourquoi ne pas afficher à la maison un emploi du temps journalier avec les activités principales de ce nouveau rythme ?

Maintenir une stimulation cognitive en proposant à votre proche toute activité qui pourrait lui plaire.

Faites-vous confiance car vous êtes la personne la mieux placée pour choisir l’activité la plus adaptée à ses capacités et à ses goûts. L’important est de ne pas le forcer ou de le mettre en échec.

Respectez son rythme et vos propres ressources.

Si votre proche est suivi par un orthophoniste, vous pouvez aussi lui demander s’il a des exercices simples et ludiques à vous conseiller.

❖ Idées à tester :
Quelques idées d’activités stimulantes sur le site de France Alzheimer

Trouver de nouvelles activités de répit en intérieur

Gardez un petit temps pour vous, seul.e si possible, ou à partager avec votre proche, pour vous ressourcer.

Privilégiez quotidiennement des activités qui vous font du bien : musique, lecture, film, podcast, appel à un proche, profiter de l’air frais depuis votre fenêtre, votre balcon ou votre jardin.

❖ Quelques idées d’activités extérieures à expérimenter en intérieur :


Maintenir une activité physique adaptée à votre état de santé et votre domicile.

❖ Quelques activités physiques en ligne :

NDLR : voir aussi nos articles ici, ici ou ici.

A lire aussi : Se ménager un espace de répit chez soi


Rester vigilant.e aux efforts déployés

Sachez moduler vos efforts face à l’apathie : ce symptôme qui empêche votre proche malade d’initier une action, de se motiver ou de s’intéresser à son environnement. Il ne s’agit pas d’un manque de volonté ou de paresse. Face à cela, la tendance naturelle est de vouloir faire réagir son proche.

Vous pouvez, une ou deux fois dans la journée, proposer à votre proche une activité stimulante qui pourrait lui faire plaisir et susciter son intérêt. Toutefois, gardez en tête que ces efforts peuvent s’avérer coûteux pour vous et tentez de ne pas vous épuiser à vouloir le stimuler.

Votre proche malade ne souffre pas de cette apathie, il pourrait rester sa journée au lit ou encore dans le canapé à regarder la télévision, voire ne rien faire, sans que cela ne soit douloureux pour lui.

En tant que proche, il s’agit d’accepter transitoirement cet état, afin de ne pas déployer trop d’énergie pour vous battre contre cette apathie, surtout en cette période dans laquelle peu d’autres aides extérieures sont mobilisables. De pouvoir laisser votre proche malade ne rien faire, le laisser dormir, ou regarder la télévision c’est aussi l’accompagner.

A lire aussi


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -