Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La prochaine génération de médicaments anti-alzheimer est prometteuse

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/08/2013

0 commentaires

affirment les chercheurs de Polytechnique Lausanne

Les chercheurs de l’ Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne estiment que les médicaments anti-Alzheimer de prochaine génération sont prometteurs. 
La prochaine génération de médicaments contre la maladie d’Alzheimer s’avère prometteuse si l’on en croit une étude publiée dans Nature Communication par les chercheurs de l’ Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Les scientfiques suisses ont mis au point deux classes de composés qui ciblent l’activité de l’enzyme gamma-sécrétase”. Dans la plupart des formes d’Alzheimer, cette enzyme a pour fonction de couper une longue protéine du nom d’ APP”, qui traverse la membrane des neurones. Une coupe courte est utile au fonctionnement des neurones.

Une deuxième coupe plus longue favorise la production de la fameuse plaque amyloïde. Lorsque les coupes longues sont répétées, le risque est élevé de déclencher la maladie d’Alzheimer. 

La molécule thérapeutique a précisément pour fonction de modifier le site de coupe de l’enzyme gamma-sécrétase pour l’amener à produire des peptides amyloïdes 38, plus courts et incapables de s’agréger en plaques neurotoxiques.

Par rapport aux approches précédentes, le progrès est considérable. En 2010, des essais de phase III sur des patients avaient dû être interrompus. La molécule testée inhibait purement et simplement le fonctionnement de la gamma-sécrétase. Résultat : les patients avaient souffert de cancers de la peau et de graves saignements intestinaux.
Cela fait plus d’une décennie que l’on tente de cibler la gamma-sécrétase pour soigner la maladie d’Alzheimer”, explique Patrick Fraering, auteur principal et titulaire d’une chaire de neurosciences à l’EPFL. Notre travail suggère que les molécules de la prochaine génération, en modulant plutôt qu’en inhibant l’enzyme, pourraient n’avoir que peu, voire pas d’effets secondaires.”
Partager cet article

Sur le même sujet