Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : la thérapie génique expérimentée sur des souris

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 28/04/2014

0 commentaires

Le rôle méconnu de la protéine Crtc1

Le professeur Carlos Saura et son équipe ont utilisé des techniques issues de la thérapie génique pour inverser la perte de mémoire chez des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Le professeur Carlos Saura et son équipe de l’Institut de neurosciences de l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont mené à bien une expérimentation de thérapie génique qui inverse la perte de mémoire, chez des souris atteintes des premiers stades de la maladie d’Alzheimer”, a indiqué mercredi 23 avril, un communiqué de l’Université Autonomie de Barcelone. Les résultats des travaux ont été publiés dans The Journal of Neuroscience.
Les chercheurs ont injecté dans l’hippocampe, zone du cerveau connue pour son rôle dans la mémoire, un virus porteur d’un gène qui entraîne la production de la protéine Crtc1” (CREB regulated transcription coactivor‑1) qui est bloquée quand les patients souffrent de la maladie d’Alzheimer.

La protéine Crtc1 quand elle recommence à être produite réactive les gènes impliqués dans la formation de la mémoire à long terme.
Selon le docteur Carlos Saura, responsable de la recherche, cette étude ouvre de nouvelles perspectives pour la prévention et le traitement thérapeutique de la maladie d’Alzheimer”.

Le laboratoire qui développera une molécule médicamenteuse permettant d’activer la protéine Crtc1 pourrait obtenir des résultats susceptibles de constituer l’amorce d’un traitement. 
Bien du chemin reste à parcourir avant d’entreprendre une expérimentation sur des humains.
La maladie d’Alzheimer affecte plus de 40 millions de personnes dans le monde.
Partager cet article

Sur le même sujet