Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Apprentis centenaires : au boulot !

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/10/2015

0 commentaires

Debout ! Osez ! Old Up !

L’anniversaire de l’association Old Up” (plus si jeunes et pas si vieux) au conseil économique, social et environnemental (CESE), ce 10 octobre, a été l’occasion d’une fête des apprentis centenaires”.

La fête de ces initiatives qui permettent d’inventer la vie des 20, 30, 40 années qui s’ouvrent devant soi quand on part à la retraite. Les activités se multiplient : culturelles, sociales, physiques adaptées (de plus en plus utiles pour la santé), mais l’enjeu est de se sentir vivre, dans la cité. Le Village Générations de Saint Apollinaire (qu’Agevillage a primé) a été tout particulirement plébiscité.

L’occasion aussi de pointer les trois principaux fléaux de l’avancée en âge : l’âgisme (les discriminations liées à l’âge), l’insécurité financière et la solitude.

Les enjeux sont certes individuels : on peut commencer une psychanalyse à 70 ans rappelle Catherine Bergeret-Amselek, il faut penser à sa santé, sa vaccination.
Mais les enjeux collectifs interrogent notre contrat social, rappelle le sociologue Bernard Ennuyer.

Veut-on une société pour tous les âges” où les vieux n’auront plus peur de ce mot ? Où les plus vulnérables, fragilisés, malades seront accompagnés, protégés ? Où un 5ème risque de protection sociale viendrait compenser les situations de handicap, quel que soit l’âge ?

J’ai besoin de vous” a martelé Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées, et de l’Autonomie. Pour les familles monoparentales, pour participer aux futur Haut conseil de la famille et des âges de la vie, pour inventer les produits et services utiles de la Silver Economie. La loi d’adaptation de la société au vieillissement est une loi qui se veut ambitieuse sur le plan sociétal, avec de premières applications concrètes dès le 1er janvier 2016, a promis la ministre.

Nous avons besoin de vous” crient les acteurs de l’aide à l’autonomie qui ne peuvent porter seuls les besoins d’aides (voir le bilan de la canicule 2015).

La terre a besoin de vous” hurle Nicolas Hulot prenant à parti tous les citoyens sur l’enjeu écologique qui devient existentiel.

Vous pouvez compter sur nous” semblent répondre les initiatives de la Semaine Bleue, qui témoignent d’un regard nouveau sur l’avancée en âge et les liens intergénérationnels (y compris la cohabitation).

Old up” : les vieux debout.
La ligne éditoriale d’Agevillage.com !

Partager cet article