Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Manger seul augmente le risque de dépression chez les hommes de plus de 65 ans

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 08/02/2016

0 commentaires
Personne âgée isolementUne étude japonaise vient confirmer que la solitude, et plus particulièrement lors des repas, constitue un facteur de risque de dépression. Conséquence : mieux vaut encourager les personnes âgées isolées à aller manger dans des espaces communautaires que de se faire livrer leurs repas à domicile.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 18,5 % des hommes de plus de 65 ans vivant seuls sont dépressifs, contre 11,5 % de ceux qui habitent avec quelqu’un.

Mais selon les chercheurs, d’autres facteurs influencent la survenue d’une dépression. Ainsi, les hommes vivant et mangeant seuls présentent un risque de dépression 2,36 fois plus élevé que les hommes vivant seuls et mangeant avec d’autres.

Chez les femmes, les scientifiques ont observé une tendance similaire, mais avec un écart bien plus réduit.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont interrogé 17 612 hommes et 19 581 femmes vivant au Japon, âgés de plus de 65 ans. Les résultats ont été publiés fin 2015 dans la Japan Gerontological Evaluation Study (JAGES).

Références :
Tani Y., Sasaki Y., Haseda M. et col. (2015) Eating alone and depression in older men and women by cohabitation status : The JAGES longitudinal survey, Age and Ageing ; 44 : 1019 – 1026

Partager cet article

Sur le même sujet