Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : le généraliste au centre du suivi

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/04/2017

0 commentaires

Des premiers doutes au suivi du malade une fois le diagnostic pose, le médecin généraliste joue un rôle central dans le parcours des personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer. Un rôle qui devrait être renforcé dans les mois qui viennent.

Alzheimer : le généraliste au centre du suiviEn s’appuyant sur un rapport signé par le professeur Michel Clanet, président du comité de suivi du plan national maladies neurodégénératives 2014 – 2019, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé de nouvelles dispositions qui entreront en vigueur le 1er novembre 2017.

Tout d’abord, les consultations ayant pour but d’informer les patients et de définir le traitement seront facturées 60 euros, une somme couverte par l’Assurance maladie.

Ensuite, les malades pourront bénéficier chaque année de trois visites longues à domicile. Leur médecin généraliste pourront adapter cette consultation au plus près des besoins du patient, et prendre en considération l’évolution de la maladie, le quotidien de la personne, son accompagnement (ou non par un aidant…). Elles coûteront 70 euros, également remboursés par la sécurité sociale.

Enfin, les médecins généralistes qui le souhaitent pourront bénéficier d’un programme consacré aux maladies neurodégénératives dans le cadre de leur formation continue.

Il s’agit d’améliorer à la fois le repérage, le diagnostic et la prise en charge des malades d’Alzheimer et de leurs proches.

Partager cet article

Sur le même sujet