Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Revenir chez soi après un séjour en Ehpad

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 06/06/2017

4 commentaires

Conseils pour rendre ce retour le plus pérenne possible

En Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), les séjours peuvent être temporaires, pour offrir du répit à son aidant ou disposer d'un temps de réadaptation après une hospitalisation par exemple. Mais même lorsqu’elles ont signé pour un hébergement permanent, certaines personnes âgées font le choix de quitter l’établissement pour rentrer chez elles.

conseils retour à domicile après un séjour en ehpad

En 2011, près de 600 000 personnes âgées vivaient dans un Ehpad, et 179 000 ont quitté leur établissement au cours de l’année.

9 % de ces résidents sortants sont rentrés chez eux, pour la plupart dans les six mois suivant leur entrée. Des résidents qui sont plutôt des hommes, âgés de moins de 80 ans, et plutôt autonomes : plus son Gir est élevé, plus une personne a de chances de retourner vivre chez elle.

Mais pour rendre ce retour à domicile le plus pérenne possible, il convient de prendre le temps de la réflexion.

Tout d’abord, organisez un conseil de famille, pour faire le point sur les besoins et les envies de la personne de retour chez elles, et les possibilités de soutien au sein de la famille.

Evoquez aussi les raisons de ce départ d’Ehpad. S’il s’agit uniquement d’une question d’argent, mais que votre proche a encore besoin d’un soutien au quotidien, peut-être faut-il envisager une autre solution d’accueil, comme l’accueil familial. Une formule d’accueil par des particuliers à domicile, agréés par le conseil départemental, moyennant rémunération (en moyenne, entre 1090 et 1700 euros par mois).

Si le retour à domicile est retenu, différentes mesures sont à considérer : 

Repenser l’aménagement du logement

Pour éviter les chutes, favoriser l’autonomie le plus longtemps possible, quelques mesures simples peuvent être prises. Revoir l’éclairage en multipliant les interrupteurs, fixer les tapis, désencombrer (meubles superflus, bibelots…).

Après un séjour en Ehpad, où la place pour les objets personnels est limitée, il sera d’ailleurs sans doute plus facile de vivre avec moins.

Pour d’autres aménagements plus onéreux, comme le remplacement d’une baignoire par une douche, vous pouvez solliciter des aides.

Les conseillers de Rénovation Info Service, ils ont pour objectif d’aider les particuliers à choisir les solutions techniques adaptées à leur projet, à identifier les aides dont ils peuvent bénéficier et de répondre à leurs questions.

Vous pouvez les joindre au 0820 15 15 15 (0,05 €/​min + prix de l’appel).


Enfin, le regard d’un professionnel spécialiste de ces questions, un ergothérapeute, vous aidera à faire les bons choix.

Revoir le besoin d’aide

Peut-être qu’il est temps de faire une demande d’Apa auprès des services du conseil départemental ? L’allocation personnalisée d’autonomie a principalement pour but de financer des heures d’aide et d’accompagnement à domicile.

A noter : si l’ancien résident en bénéficiait en Ehpad, il faudra tout de même refaire une demande d’Apa à domicile, qui fonctionne différemment.


Dans le cadre de cette demande, une équipe de professionnels spécialisés viendra évaluer les besoins du demandeur et, le cas échéant, ceux de l’aidant.

L’occasion de faire un point détaillé sur la situation et les solutions à mettre en place.

A noter : les personnes âgées qui ne rentrent pas dans les critères d’attribution de l’Apa peuvent tout de même demander des aides à leur caisse de retraite, qui pourra financer des heures d’aide-ménagère par exemple.

Opter pour le portage de repas

Après avoir compté sur un service de restauration pendant son séjour, il sera peut-être difficile de se préoccuper à nouveau de l’intendance. Mais d’autres options, plus conviviales, existent comme les restaurants de maison de retraite ouverts aux habitants du quartier, les cantines intergénérationnelles, les restaurants seniors ou les foyers restaurants.

Partager cet article

Becquet

Bonjour, ma mère a 84 ans en ehpad depuis 2 mois ,elle ne le supporte pas ,je suis prêt, à l'accueillir chez moi ( mûrement réfléchi)
J ai grand besoin de conseils pour les démarches , aidez moi
Merci

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, commencez par vérifier que votre logement est adapté et effectuez les aménagements nécessaires.
Pour anticiper ses besoins, il peut être utile d'échanger avec elle et éventuellement son médecin traitant si elle est d'accord.
Commencez à préparer un dossier de demande d'Apa (allocation personnalisée d'autonomie) que vous pourrez déposer dès qu'elle sera domiciliée chez vous : l'aide pourra financer des heures d'aide à domicile.
Mettez vous en relation aussi avec d'autres aidants, via les associations locales, pour échanger avec des personnes qui accueillent elles aussi un parent ou un proche âgé chez elles.
Enfin, n'hésitez pas à vous rendre au Clic le plus proche (parfois appelé Maison de l'autonomie, Maison des aînés, Points infos seniors) pour des conseils et des informations sur les soutiens et les solutions proches de chez vous.

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, votre mari est adulte et donc lire de choisir son lieu de vie, et de changer d'avis.

Charpentier Geneviève

Merci de m'aider. Mon mari est en ehpad depuis le 05/02/21, aujourd'hui il veut revenir à la maison. Il est en GIR 2/3, marche mal, confond pas mal de choses, se fait des histoires tout seul et il est très autoritaire depuis une opération en 2019. Il va avoir 84 ans. J'ai 81 ans, j'ai beaucoup d'arthrose et un sciatique qui me fait souffrir depuis mon opération du genou le 11/12/20. J'ai des crises d'angoises difficiles à surmonter et beaucoup de soucis à régler. Mes enfants vont m'aider financièrement, mais mon mari n'est pas leur père et ils ne veulent pas subvenir à ses besoins, il a également 3 enfants. Notre famille est dans le Loir et Cher et il est sur une liste d'attente dans un ephad près de Vendôme. J'attends qu'il parte pour le suivre. Et aujourd'hui il veut tout annuler. Peut-il revenir à la maison, dans ce cas c'est moi qui part.