Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Améliorer l'alimentation des seniors en agissant sur leur environnement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/03/2018

0 commentaires

Etude de l’Institut Paul Bocuse

nutrition seniorL’Institut Paul Bocuse a interrogé les seniors du 6ème arrondissement de la Ville de Lyon sur leurs habitudes alimentaires pour proposer des leviers d’action aux services dédiés. Des enseignements à réinterroger en milieu rural.

Questionnaire sur les habitudes alimentaires


9% des 8 291 retraités recensés dans le système d’information de la Caisse Assurance retraite (CARSAT Rhône-Alpes), soient 753 seniors de plus de 65 ans, ont retourné leur questionnaire papier à la mairie ou aux pharmacies partenaires. 4% ont répondu par Internet.
67% sont des femmes, 46% vivent en couple, 29% sont veufs, 45% étaient d’anciens cadres.

De bonnes habitudes à valoriser


L’étude montre que plus de 9 répondants sur dix prennent plaisir à manger et sont satisfaits de la qualité de ce qu’ils mangent.
Plus de 8 sur dix ne se sentent pas seuls et ne s’ennuient pas. Ils sortent fréquemment de chez eux (plus de 5 sorties les 7 derniers jours), essentiellement pour faire les courses.
Les facteurs facilitants ces habitudes sont bien-sûr la présence de commerces de proximité mais aussi de marchés, l’accessibilité de parcs publics et des transports publics.
60% cuisinent chaque jour (70% pour les femmes). Sinon, 77% consomment les plats de leurs conjoints ou des repas préparés à l’avance.

Ca se gâte à partir de 87 ans


Les sorties et activités physiques deviennent problématiques à partir de 87 ans. La solitude touche surtout les plus de 90 ans.
L’étude invite les collectivités à inventer des services de proximité ajustés.

Pistes d’actions pour les seniors et leurs proches aidants


Les seniors attendent une meilleure accessibilité des produits alimentaires, une meilleure qualité des denrées et/​ou des restaurants peu chers. Plus de 4 sur 10 participeraient volontiers à des conférences et ateliers sur ce sujet. 30% sont partants pour des repas partagés au restaurant.
Pour Pascal Blache, le maire du 6ème arrondissement de Lyon, cette étude SAS Seniors-Alimentation-Santé” va pousser les experts de la nutrition lyonnais comme Nutrisens ou l’Institut de recherche Paul Bocuse à développer des solutions innovantes pour favoriser une alimentation équilibrée, livrable à domicile et adaptée aux déficiences des personnes âgées. La Mairie du 6ème va diversifier son offre de services et d’animations sur l’alimentation : conférences, ateliers…”.
Même son de cloche à la CARSAT qui déploie ses ateliers collectifs pour Bien vieillir” et invite les résidences autonomie qu’elle soutient à ouvrir leurs restaurants aux seniors du quartier.

Pour accéder à la présentation de l’étude SAS Seniors-alimentation-santé de Lyon 6e : Cliquez-ici

Partager cet article