Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Retraite : vague d'appels et d'emails frauduleux

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/10/2020

0 commentaires

La Caisse nationale d’assurance vieillesse appelle à la vigilance

Ce n’est pas nouveau : perçus comme vulnérables et crédules les seniors sont régulièrement pris pour cible de campagnes d’appels téléphonique et d’emails frauduleux. Ces derniers jours, les escrocs se font notamment passer pour des employés de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) ou pour l’Assurance maladie.

Ce sont des assurés, vivant dans des régions différentes, qui ont alerté la Cnav.

Certains ont été appelés au téléphone par une personne se faisant passer pour un employé de la Cnav ou de la Carsat (Caisse régionale d’assurance retraite et de la santé au travail). « La personne affirme qu’il y a urgence et invite les personnes à rappeler sur un numéro surtaxé commençant notamment par 08 », précise la Cnav.

Des tentatives d’arnaque ont également été repérées en ligne : « le site lassuranceretraite​.fr et certains sites régionaux font l’objet de tentatives de détournement de leurs logos et contenus à des fins commerciales », ajoute la Cnav.

Aussi, il est essentiel de se montrer prudent face à ces appels, sites ou emails frauduleux.

La Caisse nationale d’assurance vieillisse rappelle qu’un seul numéro permet de la contacter, le 3960 (0,06€/minute + prix de l’appel), et qu’elle ne demandera jamais un RIB ou un numéro de carte bancaire par téléphone.

Les démarches en ligne sur le site lassuranceretraite​.fr sont quant à elle toujours gratuites.

D’autres mails, semblant provenir de l’Assurance maladie (Ameli), sont également envoyés actuellement
, annonçant un remboursement. Là encore, il est essentiel de ne pas cliquer sur les liens présents dans le message et de ne pas donner ses coordonnées bancaires si vous y êtes invités.

Plus généralement, pour éviter de tomber dans le piège, veillez à : 

  • toujours vérifier l’adresse mail de l’expéditeur (les faux mails Ameli sont par exemple envoyés par account@​staff-​security.​com”) ;
  • ne jamais cliquer sur les liens présent dans un mail si vous n’êtes pas sûr l’expéditeur ;
  • appeler l’organisme en question, via son numéro officiel et jamais celui présent dans le mail si vous avez un doute ;
  • vérifier que l’URL (adresse du site présent en haut de la page internet) commence par https ou est accompagnée d’un petit cadenas ;
  • vous méfier des courriels qui présentent des fautes d’orthographe ;
  • ne jamais remplir les formulaires directement via un mail ;
  • ne pas transférer un mail si vous n’êtes pas absolument sûr de sa provenance.

A lire aussi


Dossier : se prémunir contre les arnaques et le démarchage téléphonique abusif
Phishing : attentions aux mails frauduleux

Partager cet article