Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Stimuler sa mémoire pour faire reculer le déclin cognitif

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/10/2020

0 commentaires

Tout savoir sur la stimulation cognitive

Liés à la maladie d’Alzheimer ou simplement à l’avancée en âge, les troubles de la mémoire peuvent être excluants et démoralisants. Cependant, il est possible d’améliorer sa mémoire ou de retarder son déclin en stimulant les zones du cerveau concernées. Explications.


Si la maladie d’Alzheimer impacte directement les fonction cognitives, les troubles de la mémoire ne sont pas forcément le signe que l’on est atteint de la maladie.

Les troubles de la mémoire peuvent être un phénomène bénin, simplement lié à l’avancée en âge.

Toutefois, il est possible de prendre soin de sa mémoire en adoptant une hygiène de vie plus saine, en pratiquant régulièrement une activité physique et en soignant son alimentation.

Il est aussi possible d’exercer son cerveau pour préserver sa plasticité cérébrale en réalisant des exercices spécifiques. Il s’agit de ce qu’on appelle la stimulation cognitive.

Prendre soin de son cerveau


Cette stimulation constitue une thérapie non-médicamenteuse qui permet de réactiver certaines zones du cerveau et ainsi améliorer la mémoire, l’attention, la concentration et éviter le repli sur soi-même.

La perte de mémoire constituant un facteur d’isolement et peut conduire à une baisse de l’estime de soi, à la dépression.

La stimulation cognitive constitue donc un enjeu important pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés mais aussi pour toutes les personnes affectées par problèmes de mémoire. 

Cette stimulation peut s’effectuer dans un cadre médical, par des tests ou des ateliers proposés par le médecin mais aussi par des activités, souvent ludiques, réalisables seul ou en famille. 

Pour ce faire France Alzheimer soumet quelques idées d’activités pour prendre soin d’un proche et stimuler ses fonctions cognitives : 
  • Proposer des jeux de plateau ou des activités récréatives adaptées
  • Engager une discussion à partir d’objets ayant une charge émotionnelle positive
  • Prendre soin des plantes ou de vos animaux de compagnie
  • Écouter de la musique, chanter, danser
  • Impliquer son proche dans les tâches ménagères
Pour aller plus loin : Idées ludiques pour stimuler son cerveau
5 jeux de société intergénérationnels qui stimulent la mémoire
Partager cet article