Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Alzheimer et recherche : retour sur une année particulièrement dynamique

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/09/2022

2 commentaires

Entre espoirs et déceptions, ces derniers mois ont été particulièrement dynamiques en matière de recherche sur Alzheimer. Le point avec Kevin Rabiant, docteur en neurosciences et responsable Études et recherche chez France Alzheimer, à l’occasion de la journée mondiale de la maladie le 21 septembre.

Des molécules qui fonctionnent enfin ? L’autorisation de mise sur le marché précoce de l’aducadunab aux Etats-Unis en 2021 a représenté une avancée majeure pour la recherche.

La molécule, commercialisée par Biogen sous le nom Aduhelm, a fait la preuve de ses effets biologiques, explique Kevin Rabiant. 

« Elle nettoie le cerveau des amas de protéine β‑amyloïde », précise-t-il. « En revanche, son action ne se traduit pas par une amélioration des capacités cognitives des patients. »

Par ailleurs, le traitement, qui consiste en des injections mensuelles, est très coûteux : environ 50 000 dollars par an, auxquels il faut ajouter des scanners cérébraux réguliers pour détecter les effets secondaires, fréquents et importants.

Pour ces raisons, l’agence européenne du médicament a mis le holà à sa commercialisation en Europe. Mais l’autorisation délivrée par la Food and drug administration aux Etats-Unis a suscité un regain d’intérêt des investisseurs pour la recherche en 2021, se réjouit Kévin Rabiant.

Ainsi, 41 essais de phases 3 étaient en cours en 2021 contre 36 l’année précédente, et 87 en phase 2 contre 73 en 2020

« Ce qui représente plus de 38 000 participants à des essais de phase 1, 2 et 3 et 2,54 millions de semaines d’essai », complète le docteur en neurosciences.

Et d’autres pistes sont explorées. Biogen travaille sur une autre molécule, lecanumab. Les premiers résultats sont attendus incessamment sous peu, mais pour Kévin Rabiant, elle constitue une piste plus pertinente, car un peu plus aboutie au niveau de sa conception.

D’autres candidats sont également très attendus : gantanerumab (Hoffmann-La Roche) et solanezumab (Lilly). Là aussi, des résultats devraient prochainement être dévoilés.

Et après-demain ? « La recherche fondamentale avance énormément », répond Kévin Rabiant, « avec des axes extrêmement diversifiés ».

Les chercheurs planchent sur la stimulation magnétique transcrânienne, la prévention, les interventions non-médicamenteuses ou encore les tests sanguins qui permettraient de diagnostiquer la maladie jusqu’à 15 ans avant l’apparition des symptômes.

Des perspectives réjouissantes pour la recherche, les malades et leurs proches.

Au programme le 21 septembre

En attendant, la journée mondiale d’Alzheimer a lieu mercredi, et de nombreux événements et manifestations sont organisées un peu partout en France. 

L’Agirc-Arrco diffusera à 10 h un webinaire en direct à destination des aidants. Il sera animé par Anne Malouli-Dohr, spécialiste de l’aidance, en présence de Vincent Valinducq, médecin généraliste, chroniqueur dans l’émission Télématin et témoin clé en sa qualité d’aidant.

En savoir plus

France Alzheimer invite pour sa part malades et familles à prendre la maladie à contrepied et organise plus de 80 événements festifs – bals, thés dansants – le 21 et autour de cette date

En savoir plus

Les maisons de retraite Korian ouvriront leurs portes les 23 et 24 septembre pour des conférences d’experts, des groupes d’échanges et des ateliers thérapeutiques sur la maladie.

En savoir plus

Enfin, jusqu’au 24 septembre, les magasins E. Leclerc reverseront 4 euros à la Fondation recherche Alzheimer pour toute orchidée achetée dans le cadre de l’opération Une orchidée pour la mémoire. L’an passé, la somme record de 963 741 euros avait été récoltée.

En savoir plus

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, nous publions régulièrement des articles sur la maladie à corps de Lewy, je vous invite à utiliser le moteur de recherche en haut à droite du site. Mais cet article ayant été rédigé à l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer ce 21 septembre, nous nous sommes concentrés sur cette pathologie.

Dechamp

On parle beaucoup de la Maladie d'Alzheimer mais pas de la maladie du corps de LEWY ? Elle est moins répandue et peut être moins grave mais c'est aussi une maladie dégénérative.
Merci pour une réponse.