Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Pays de Mormal : un habitat partagé sur mesure pour les seniors

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/09/2022

1 commentaires

Rares sont les personnes âgées qui font le choix de quitter leur logement pour entrer en Ehpad. Mais où vivre quand son chez-soi d’avant devient inadapté ? Dans le Nord, la communauté de communes du pays de Mormal a écouté les premiers concernés pour construire ensemble un lieu de vie adapté, partagé, qui répond à leurs attentes.

En 2016, la communauté de communes mène des audits auprès de sa population âgée, et le verdict est sans appel : l’Ehpad, très peu pour eux !

Le Pays de Mormal se penche donc sur les solutions alternatives, pour offrir sur son territoire des lieux de vie où ses habitants âgés pourront vieillir en toute sécurité.

12 communes sur les 53 que compte le territoire mènent alors des études d’opportunité, auxquelles sont associés les habitants potentiellement concernés.

Ils disent leur envie de rester vivre dans leur ville, leur village, leur inquiétude quant à la désertification médicale mais aussi leur future mobilité. La question de la mixité sociale des futurs logements compte aussi pour eux.

Porté par un ancien technicien agricole, le projet La Marguerite des champs voit finalement le jour dans un village de l’Avesnois. Une colocation pour personnes âgées, installée dans une ancienne ferme, en écho au vécu rural des futurs habitants.

Située au cœur du village, la ferme permet la création de 10 logements, implantés autour d’espaces communs, dont un potager partagé et des enclos qui accueilleront poules et cochons.

Les trois villages avoisinants accompagnent le projet, qui représente une vraie alternative pour les 2250 habitants des quatre villages. Il doit ouvrir ses portes cette année.

« Cet habitat partagé a su s’adapter aux avantages et aux contraintes du monde rural pour que les personnes âgées de ces territoires puissent continuer à vieillir dans leur berceau de vie », se félicite la communauté de communes. 

Et démontre s’il le fallait l’intérêt d’associer les âgés aux projets qui les concernent. Une initiative récompensée d’un prix Villes amies des aînés en 2021.

En savoir plus sur le projet

Partager cet article

Laurent Hirtsch

Bonjour,
Très beau projet, d'une logique exceptionnelle, partir des vérités du terrain et voir ce qui peut-être fait!!! C'est incroyable, il faudrait qu'ils déposent cette idée.
Il faut évidemment que l'on continue ailleurs et on peut espérer que d'autres personnes sont partantes.
A lors allons-y.
Laurent Hirsch
0673483583