Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Vieux et futurs vieux militent pour la création d’un Conseil national consultatif des personnes vieilles

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/12/2021

20 commentaires

Lancement du Conseil autoproclamé de la vieillesse (Cnav)

Vieux ou non, de nombreux militants du grand âge lancent en cette fin d’année le Conseil autoproclamé de la vieillesse (Cnav). Objectif : devenir l’interlocuteur des pouvoirs publics sur toutes les questions liées au vieillissement. Explications de Francis Carrier, l’un des citoyens engagés à l’origine du projet.

Les quatre membres fondateurs du Cnav sont partis d’un constat simple : à la différence des personnes handicapées, dont la voix est portée auprès du gouvernement par le Conseil national consultatif des personnes handicap (CNCPH), aucune instance n’est consultée au sujet des politiques publiques qui concernent les vieux.

« Nous voulons faire monter la parole des plus âgés, qu’on arrête de parler en leur nom », résume Francis Carrier, président et fondateur de l’association Grey Pride.

Aux côtés de Véronique Fournier, fondatrice du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin à Paris, Nicolas Foureur, son successeur à la tête du centre et du journaliste Eric Favereau, ils décident alors de créer le Cnav, le Conseil autoproclamé de la vieillesse.

Après avoir mobilisé tout l’été, une première réunion fondatrice s’est tenue en octobre. Le Cnav rassemble aujourd’hui une trentaine de membres du collectif fondateur et de parrains, parmi lesquels les anciens ministres Michèle Barzach, Michèle Delaunay, Bernard Kouchner ou Monique Pelletier ; la metteure en scène Ariane Mnouchkine ; les gériatres Françoise Forette et Olivier Saint-Jean ; la fondatrice d’Old Up Marie-Françoise Fuchs ; l’association Cercle des proches aidants en Ehpad ; le conseille départemental Jérôme Guedj ; l’aide-soignante Florence Braud…

« Changer de logiciel »

« Notre premier objectif est que le gouvernement se saisisse de cette instance, qu’elle devienne un conseil interministériel au même titre que celui des personnes handicapées, qui soit interrogé par le gouvernement dès qu’une loi va impacter les vieux », indique Francis Carrier.

Une prochaine réunion, ouverte à toutes les personnes intéressées, sera organisée dans les jours qui viennent. 

Seront ensuite créées des commissions sur les différents sujets identifiés par le Cnav : habitat, urbanisme, mobilité, culture, finances, accès aux droits, accès aux soins.

Le Cnav compte aussi interpeller les candidats à l’élection présidentielle, et leur demander de s’engager pour la création de ce Conseil national consultatif des personnes vieilles (CNCPV).

« Mais nous ne nous faisons pas d’illusion sur les promesses des candidats, ce n’est pas là que seront prises les grandes décisions », déplore Francis Carrier, qui regrette que les politiques grand âge ne se contentent jusqu’à présent que de rustines.

« C’est l’ensemble du système qu’il faut regarder, l’ensemble qu’il fait remettre en cause. Il faut changer de logiciel ! », invite-t-il.

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Partager cet article

Tual

Très belle initiative
J’ai 65 ans et pense aussi qu’il faut se
Mobiliser et interpeller les politiques.
J’accompagne ma maman de bientôt 90 ans dans cette aventure du vieillissement pétillant malgré les douleurs…
Une belle maman de 94 ans aussi
Bravo pour cette belle initiative Caroline

Geneviève Couraud

"Vieux ou non des militants du grand âge..."
J'avais la plus grande bienveillance pour votre initiative, soutenue par des amies, mais qu'irais-je faire dans un groupe qui s'adresse aussi ouvertement et exclusivement aux hommes? Alors que combien de femmes v/ hommes passés 75 ans en France? C'est une redoutable erreur de communication.

Claire Wéry

Comment adhérer au CNAV. Belle journée à vous

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Jalouneix Martine

Infirmière retraitée 72 ans j ai été révoltée de l attitude des pouvoirs publics pendant les confinements (et bien d autres attitudes aux quotidiens)
j aimerai rejoindre votre mouvement comme membre actif afin d apporter ma petite contribution à votre action

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Chalier Pierre

Hé l'eau...

Retraité depuis 4 ans de l'EN (ils vous radient des cadres à 65 ans et 9 mois), après une carrière d'enseignant en lycée,
puis chef d'établissement en collège pour finir chef d'établissement en lycée (on s'appelle alors "proviseur honoraire"..
Bien sûr que je souhaite apparaître sur le site.

Cordialement

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Terrancle

bonjour
je s ouhaite suivre cette démarche et éventuellement contribuer à des enquêtes
à mon avis il faut développer les "lanceurs d'alerte " , informer et former des familles à cet effet...

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Claudine Vallet

Bonjour,
La création du Conseil national de la vieillesse est une excellente initiative.
Je vous remercie de m'indiquer la procédure à suivre pour devenir un membre actif (j'ai 71 ans).
Bien à vous.
Claudine VALLET

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Lesaignoux Patrick

mesdames & messieurs , bonjour
le nerf de la guerre c'est le .......
où puis effectuer un don ?
meilleurs voeux de tübingen
Salutations

Reguer

je souhaite rejoindre le CNaV pour une implication active, notamment pour mettre en évidence l'exclusion d'un droit à disposer d'un domicile des personnes devenues plus âgées, plus malades, plus handicapées, plus seules, des femmes en générale, que suppose l'objectif de "maintien à domicile le plus longtemps possible".
D. REGUER, Professeur de sociologie (émérite au laboratoire IDEES 6266 CNRS à compter du 1er janvier ).
Bien cordialement

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Forgeau

je voudrais faire partie de votre Conseil National de la vieillesse.
que faire pour devenir membre actif?.
merci de votre réponse
Michel FORGEAU

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain

Morin Francoise

En tant que vielle toujours en activite expert comptable commissaire aux compte je me suis aperçue que passé un certain àge et à la retraite la sociéte nous considerait plutot comme une charge et n avais plus aucune consideration pour les vieux.
Pourtant je pense que beaucoup de vieux peuvent encore beaucoup apporter a cette société y compris les jeunes .
L etat par ailleurs considére les vieux comme variable d ajustement (retraite)
Par exemple car il pense que passé un certains age les vieux n ont plus besoin fe rien et sont laissés pour compte
C est pourquoi j aimerai pouvoir partciper a votre prochaine reunion et voir en quoi je puis aider les vieux (a definir) car je connais des jeunes de moins de 30 ans plus veux que moi

Raphaëlle Murignieux

Les personnes intéressées par cette initiative citoyenne peuvent contacter le Cnav par mail : cnav.​demain@​gmail.​com ou suivre le Cnav sur Twitter : @CNaV_Demain