Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Entre le domicile et l’Ehpad

Les Marpa parmi les petites unités de vie

Temps de lecture 3 min

2 commentaires
Maisons d’accueil rural pour personnes âgées : les marpa ou petites unités de vie, logements privatifs

Comme son nom l'indiquait à l'origine, la Maison d'accueil rurale pour personnes âgées (Marpa) s'adressait à l'origine à celles et ceux qui vivaient en milieu rural. Depuis 2016, les Marpa sont devenues des Maisons d’accueil et résidences pour l’autonomie

La Mutualité sociale agricole (MSA), l’organisme de protection sociale phare du monde agricole, a inauguré au début des années 80 cette formule qui, inspirée des Mapa et des Cantou, permet de regrouper, au sein de petites unités indépendantes (de 15 à 20 lits), des personnes issues d’un même milieu, à la fois social et géographique.


Aujourd’hui, les Marpa forment un réseau de 200 maisons,

en fort développement. Il s’en crée environ 10 à 15 par an. Chaque projet de maison reçoit le soutien financier d’une caisse de MSA et résulte d’un partenariat avec les collectivités territoriales. Une fois construite, elle est gérée au quotidien soit par une association loi 1901 soit par une collectivité locale (CCAS, CIAS).

L’ensemble des Marpa est regroupé au sein de la Fédération nationale des Marpa.

Définition

La Marpa est une petite unité de vie (PUV). Sa capacité est volontairement limitée à 24 personnes accueillies. Les logements privatifs préservent l’intimité de chacun des résidents. Ils peuvent d’ailleurs y accéder sans traverser les parties communes.

Les espaces communs leur permettent de vivre en convivialité. S’ils le souhaitent, les résidents participent à la vie quotidienne de la maison (jardinage, préparation des repas, etc.). Chacun vit chez soi et bénéficie des services de la collectivité.

A qui s’adressent les Marpa ?

Ces établissements accueillent plutôt des personnes âgées qui ont besoin de l’aide d’un tiers pour certains actes de la vie courante, mais aussi des personnes valides qui vivent seules ou isolées.

L’objectif affiché des Marpa, dès l’origine, était de recréer des conditions de vie proches de celles qu’avaient connues les résidents. Pour prolonger l’autonomie de chacun, tous sont étroitement associés à la vie matérielle de la communauté, notamment la préparation des repas…

Caractéristiques

Chaque Marpa comporte environ 20 logements individuels, tous de plain-pied. Ces logements disposent d’un accès privatif et sont aménagés pour répondre aux nécessités des personnes à mobilité réduite. De type T2 pour les couples (46 m2), de type T1 bis (32 m2) pour les personnes seules, ils sont équipés d’un coin cuisine et d’une salle de bains.

La Marpa n’est pas un établissement médicalisé. Les aides et soins sont apportés à la demande. Pour y répondre, l’équipe s’appuie sur les professionnels et services existant localement notamment les service de soins de soins infirmiers à domicile(Ssiad), les services d’aide à la personne, les réseaux de santé gérontologiques s’il y en a sur le territoire. Les personnes accueillies gardent leur médecin traitant ou en choisissent un librement.

Le coût

Chaque résident verse chaque mois une « redevance » qui s’élève en moyenne à 950 euros incluant loyer et charges.Des aides financières existent selon les revenus :

Fonctionnement

Sous la conduite d’un ou d’une responsable de maison, l’équipe accompagne les résidents dans les gestes de la vie quotidienne et dans leurs activités.
La salle à manger-salon attenante à la cuisine, la buanderie, la bibliothèque, les locaux collectifs et le jardin forment un cadre d’activités complet.

Les Marpa offrent à leurs résidents la sécurité. Un personnel qualifié et compétent assure une présence permanente de jour comme de nuit. Le responsable conduit la coordination gérontologique des intervenants externes autour de la personne accueillie. La sécurité humaine est doublée d’une sécurité technique dont tous les résidents bénéficient au moyen de la téléassistance.

La charte des Marpa régit les principes de vie partagés.

Le Label Marpa

Il traduit le concept social et architectural. Attribué par la Caisse centrale de MSA (CCMSA), il définit un cadre de référence qui prend en compte les spécificités locales.

Il s’articule autour de trois principes :- une philosophie et un cadre de référence pour le montage du projet : une structure a but non lucratif issue d’une démarche de développement social local, des principes conformes au fonctionnement des petites unités de vie, l’inscription du projet dans la dynamique du réseau Marpa ;- la garantie d’une vie « comme a domicile » : un projet s’appuyant sur la politique du logement social, proposer un véritable logement au résident, permettre de vivre comme a domicile, respecter la vie ; privée, la liberté, et l’intimité des résidents ;- la possibilité d’accompagner chaque trajectoire de vie : des services pour accompagner au quotidien, une organisation professionnelle de la Marpa, des services externes coordonnés par la Marpa.

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, vous trouvez toutes les adresses des Marpa ici : https://www.marpa.fr/trouver-sa-residence/

Francine Bariac

Merci de m’indiquer les unités Marpa sur la Charente Maritime voir PONS,ROYAN, SAINTES,
Ou villes intermédiaires. Personne seule indépendante , salutations.

Sur le même sujet