Agevillage
  >   Actualités  >     >   Mamie n’a pas la frite : un...

Mamie n’a pas la frite : une publicité qui fait débat

Les mamies, ça a du bon, mais de loin !


Partager :

Campagne findus mamie fritesLa marque de produits surgelés Findus a lancé une nouvelle campagne d'affichage qui fait réagir (cf. magazine Télérama du 19 nov.).
Grâce à Findus,  de "pauvres" enfants "embêtés" par leurs mamies qui les cajolent un peu fort et pincent leurs joues, pourront manger les "frites de mamie sans aller voir mamie".

L'humour n'est pas l'ironie.
Le propos âgiste estime que les mamies sont "une plaie" pour les enfants. Il faut tout faire pour les éviter. Findus va aider ces enfants à ne garder que le meilleur, "le savoir-faire" de ces mamies encombrantes "leurs bonnes frites". Vivement qu'elles partent en maisons de retraite.
Les mamies, ça a du bon, mais de loin !
La publicité cherche à vendre des produits, en satisfaisant nos instincts (parfois les plus primaires), en favorisant les bons souvenirs, en prenant le contre pieds des autres. Loin d'elle l'idée de disséquer et analyser les messages diffusés.
Ici, on incite à ne pas se forcer à vivre avec des gens jugés dérangeants, même s'ils sont ceux qui nous ont permis de naître !
Télérama cite le psychanalyste et écrivain JB Pontalis qui "n'aime pas beaucoup la dérision ambiante, l'esprit négatif qui s'en donne à coeur joie sans risque.
C'est un refus de reconnaître ce qu'on doit aux autres. Il y a de la sympathie pour l'autre dans l'humour. Alors que l'ironie est une forme de condescendance qui peut faire très mal".

Télérama s'amuse du lancement concomitant à la campagne Findus d'une autre action, dans le métro parisien, en faveur de la communication téléphonique vers les personnes âgées, isolées par l'association "Au bout du Fil".
Et si le coup de fils qu'a reçu le retraité qui explose de joie sur l'affiche était celui de son "petit-fils qui a préféré manger ses frites sans aller le voir "?!

Vent de fronde des mamies sur le web
L'express.fr relate la polémique qui enfle sur le web.
Certains jeunes en rajoutent dans le dégoût que leur inspire cette obligation de visite.
Des grands-mères prennent la parole et racontent en ligne leur désarroi d'apprendre qu'"aller les voir peut être considéré comme une punition ". Certaines ont le cœur gros de penser que la visite de leurs petits chérubins étaient une obligation pour eux. D'autres encore se plaignent que l'on les présente comme des inconscientes qui bourrent leurs petits-enfants de frites puis de desserts sucrés.
Pour autant, l’humour de la publicité reste globalement apprécié par les internautes.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

guylaine

10/12/2009 09:12

Hélas !


Bien sûr on s'en prend aux mamies cette fois, mais parfois ce sont les parents qui sont carrément des idiots qui comprennent moins vite que leurs enfants ! et la mère qui fait des bons petits plats mais qui est rasoir et on préfère quick qui ne nous prend pas la tête... bref on a de quoi hurler souvent en regardant la pub. pourquoi tant de haine ? où en est-on du respect dû aux aînés ? et l'amour filial ? suis dégoûtée !




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -