Agevillage
  >   Actualités  >     >   Résolution 87 : et si l'ONU...

Résolution 87 : et si l'ONU décrétait d'éradiquer les plus de 87 ans ?

Roman de Denis Brulet chez L’Harmattan


Partager :

Résolution 87 de Denis BruletLe journaliste et ancien directeur de l'information de l'AFP : agence France Presse, Denis Brulet, se penche sur les enjeux du vieillissement à l'échelle de la planète et s'amuse à imaginer un scénario catastrophe à horizon 2048.

Face aux déclins économiques, écologiques et démographiques que subiraient les différents pays, face aux systèmes de retraite en faillite, des experts et scientifiques d'un "Comité pour l'avenir de l'humanité" proposent l'inacceptable : diminuer le nombre de plus de 87 ans sur la terre en rendant "possible et même obligatoire l'élimination physique de tout individu ayant atteint son 87ème anniversaire et donner à toute personne ayant atteint cet âge les moyens de se supprimer'.

Un vieux mathématicien de 83 ans, ancien chercheur reconnu, devenu malade Parkinson et finissant sa vie dans une maison de retraite près d'Annecy, va se mobiliser contre cette résolution, qui prône "extermination de celui qui est une charge". Son plaidoyer "pour la vie" sera-t-il entendu ?

Un roman documenté, éclairé, éclairant, dans la droite ligne du célèbre "Soleil vert" (1973 film de Richard Fleischer avec Charlton Heston), et des ouvrages
- Eternity Express
de Jean-Michel Truong, chez Albin Michel
- le Plan Vermeil de Régis Debray chez Gallimard
- La Théorie des pénitents de Jean Colombier, chez l'Arganier, où l'auteur imaginait la date limite de vie fixée collectivement en France à 72 ans, jusqu'à ce que les anciens jeunes atteignent cet âge !


Résolution 87
Denis Brulet
L'Harmattan - juillet 2010
138 pages - 13,50 euros
Pour commander en ligne Résolution 87


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

dany

19/09/2010 01:09

pensées sur le sujet.....


Ce scénario fait froid dans le dos et je pense que les personnes de 87 ans encore en pleine forme(heureusement il y en a)seront scandalisées; mais n'allons-nous pas à la catastrophe de vouloir absolument rallonger la durée de vie?.Partout autour de nous, ont se rend compte que les personnes très agées dépendantes sont un fardeau pour la société. Pourquoi être encore sur terre si l'on se trouve dans un état de délabrement physique et psychique? Ce n'est pas vivre! J'en parle en connaissance de cause car ma mère est atteinte de la maladie d'alzeimer et, clouée dans un fauteuil. Peut-être que certains seront choqués! tans pis ! j'ai 68 ans et je ne voudrai pas vivre dans ces conditions.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -