Agevillage

Maltraitance envers les personnes âgées : ce qu'il faut savoir

Test: comment être sûr qu'une personne est maltraitée


Partager :

Maltraitance : vous soupçonnez qu’une personne de votre entourage est victime d’abus ou de négligence ?

Faites le test de dépistage de l'association québecoise Rifvel (formulaire en ligne)


Que faire?

Si vos réponses à ce test confirment que la personne que vous connaissez est victime de violence :
contactez le 3977 numéro national de signalement des situations de maltraitanceporté par la Fédération nationale de lutte contre la maltraitance.




mis à jour le

LES LIENS UTILES

3977 : numéro contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés

3977 n° d'appel national pour signaler les cas de maltraitance dont vous êtes victime ou témoin.

Le service  géré par la Fédération nationale de luttre contre la maltraitance s'adresse aux personnes âgées et aux personnes handicapées victimes de maltraitance, aux témoins de situations de maltraitance, à l’entourage privé et professionnel, aux personnes prenant soin d’une personne âgée ou handicapée et ayant des difficultés dans l’aide apportée.

Les appels de signalement sont accueillis du lundi au vendredi de 9h à 19 h par une équipe pluridisciplinaire (psychologues, travailleurs sociaux, juristes…) chargée d’écouter, de soutenir, et d’orienter les appelants.


Pour une situation de maltraitance : Téléphoner au 3977. 
En cas d'urgence vitale, appeler la police (17) ou les pompiers (18).


Partager :


Vos réactions

raphaelradogna

01/09/2017 16:09

…UN GHETTO POUR LES SENIORS ?


…Vous étiez avocat, professeur, médecin, savant, artiste,
vous avez beaucoup d’expériences ?
Cela désormais, n’importe à personne.

Etes-vous âgés de plus de soixante ans :…oubliez vos diplômes et vos connaissances. Bienvenus dans le Ghetto des Seniors !

Dans notre belle société de consommation, la réalité des seniors est fort intrigante.
Si les commerces courtisent le Senior pour qu’il dépense davantage, on dirait que
le reste de la société et notamment les jeunes le définissent comme un «citoyen à part»
à qui on donne aussi une écoute différente par rapport aux autres. Et cela, seulement
parce qu’il est plus âgé.

Si l’on examine les différentes circonstances de vie d’un Senior, celui-ci est souvent
identifié par notre société de consommation comme une personne faible à aider même
s’il a encore ses énergies physiques et mentales.
...On dirait que la société et ses responsables, après avoir réduit la valeur sociale
des Seniors, ils les aient stigmatisés pour qu’ils se retirent de la vie active.
Certes, sur la base de plusieurs exemples, je m’aperçois que si le plus jeune mène
une action voire il fait une réclamation auprès d’une Administration, d’un bureau ou
d’une banque, il est bien écouté et sa réaction est respectée pour être contentée. Mais, si la même action, la même, est faite par un Senior, souvent, celui-ci est ignoré, comme si, à son âge, il n’a plus de crédibilité voire il ne tire plus raison des situations… Discrimination ?
Par ailleurs, ceux qui souhaiteraient qu’on constitue un ghetto pour les « vieux »
sont notamment des jeunes fêtards qui dérangent et déséquilibrent leur sommeil
pendant la nuit. Pendant que le résident plus âgé, plus faible, et non disposé à se « bagarrer » voire s’imposer et se faire écouter par le plus jeune, il est harcelé parce qu’il
devient gênant vis-à-vis des fêtes organisées à tour de rôle par des jeunes de l’immeuble.

Et pourtant, il y a un vrai déni des Institutions, des Organismes compétents ainsi que des Tribunaux vis-à-vis de cette situation négative et notamment vis-à-vis de beaucoup de jeunes qui se prennent le droit de déranger autrui,…et ils continuent à le faire car ils restent impunis.
Par ailleurs, l’on attend que les INSTITUTIONS INTERVIENNENT, …au lieu de mettre en défaut les Seniors victimes.

Certes, la non intervention des Institutions ne peut qu’encourager certains voyous à déranger davantage.
D’ailleurs, beaucoup de ces jeunes se comportent comme s’ils voulaient démontrer qu’ils n’ont rien à «foutre» des règles de la société et de ses lois.
En plus, souvent, les Institutions compétentes mettent en défaut le Senior victime, au lieu de le protéger.
Ceci est un constat fréquent que j’ai trouvé en dialoguant avec d’autres personnes âgées cohabitant avec des jeunes fêtards.
C’EST UNE SITUATION SOCIALE À RÉSOUDRE !

L’OMS alerte sur les discriminations dont sont victimes les personnes âgées.
Je cite : « … L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle à prendre position
contre l'«âgisme». Ce terme barbare désigne les discriminations et les maltraitances
dont sont souvent victimes les seniors. Moqueries, brimades, préjugés… L'organisation
tire la sonnette s'alarme: ces petites phrases, ces attitudes à l'égard des seniors
pourraient avoir de lourdes conséquences sur leur santé physique et mentale.
Dans une enquête publiée jeudi, on apprend que parmi les 83.000 personnes interrogées
dans 57 pays différents, près de 60% estiment que les personnes âgées ne sont pas respectées. Pire, selon le rapport, les personnes âgées qui ressentent qu'elles sont un fardeau risquent
la dépression et l'isolement... ».

Finalement, même si un Senior a encore toutes ses facultés et il prend beaucoup
d’initiatives, il est également déclassé au rang de «vieux» afin qu’il rentre dans
le cercle des papys et des mamys… C’est une situation critique à résoudre !
Malheureusement, face à cette continuelle dévalorisation sociale, il y a beaucoup de Seniors
qui ne réagissent plus…Cela, aussi pour éviter la frustration d’une éventuelle conflictualité.

On y trouve des situations encore plus contestables si le Senior cherche à approfondir ses connaissances dans le contexte culturel.
Là, on y rencontre des problèmes difficiles à résoudre !
À ce sujet, j’ai deux relations détaillées d’un retraité inscrit à des cours payés de langues étrangères où il s’est trouvé confronté à des jeux-passe-temps pour le troisième âge…
plutôt qu’à de vrais cours de langues.
Avant de comprendre la méthode de cet enseignement, celui-ci a accepté ces jeux qui néanmoins négligeaient le vrai apprentissage de l’idiome avec sa conversation.
Et c’est vrai qu’on n’y apprenait rien, ou très peu, avec ces jeux-passe-temps.
…Il a dû partir. Toute réclamation a été rejetée !

Entre-temps, le regard de la société est bandé pour laisser plus d’espace aux jeunes
dont une bonne partie méprise le Senior en lui faisant des misères, des incivilités,
du harcèlement voire en lui rendant la vie difficile.
C’EST UNE SITUATION SOCIALE À RÉSOUDRE !



Rédaction

10/08/2017 15:08

Réponse à Patouche


Il faut tout de suite appeler le 3977, numéro spécialisé dans la lutte contre la maltraitance des personnes âgées.

Les écoutants sont formés et sauront aider votre voisin.

Bon courage.



patouche

08/08/2017 16:08

Voisin maltraite par sa fille


J'ai un voisin qui a plus de 80 ans et qui vit avec sa fille a coté de chez nous. J'entends presque tous les jours que sa fille lui hurle. Elle l'insulte et ses cris sont tellement forts que j'entends presque chaque mot dans mon salon. Elle meme a des problèmes psychologiques donc je ne sais pas si c'est meme bien qu'elle habite avec son père. Le frère de notre voisin qui est le propriétaire de notre immeuble a été notifié, mais il nous a dit de ne rien faire. Je ne peux pas rien faire car j'ai vraiment peur que sa fille lui fait du mal. Qui dois-je contacter pour aider ce monsieur?



Lisz

30/11/2016 22:11

Je vie tout les jour ca


il a très longtemps que je voi de la maltraitance dans la institution que je travail de douches force la persone cri arrete on lentend du couloir .de jeté du lit par de manque du temps .le dine fini a 19 h20 sortent de la salle a mangé et a 20h ils sont tous au lit et je plein défaits de chutes de toilletes forcer de mise en echeque les infantiles mais mma la directrice fait comment si tout va bien



28/11/2016 20:11

Maltraitance à l'hôpital


Ma Maman est décédée dernièrement à 105 ans. je me suis occupée de ma maman pendant plus de 10 ans. Quand je l'ai fait hospitaliser pour un problème de respiration. La première soignante m'a dit vous voulez la conserver, ce que je trouvais très déplacé de sa part. Une autre fois dans ce même hôpital une toilette qui dure environ 1 heure sans chauffage dans la chambre avec 5 personnes pour apprendre à faire la toilette. Pas de couverture sur le lit sauf quand même un drap pendant 4 jours. nous avons du apporter une de chez nous. Elle est rentrée au bout de 9 jours à la maison, toute heureuse de se retrouver chez nous. Elle a été de nouveau hospitaliser pour une fausse route 15 jours après dans un autre hôpital, elle n'était pas bien durant 4 jours, mais le 5ème jour, elle était de nouveau vaillante l'oeil bien ouvert. L'interne envisageait de nouveau de la réalimenter, j'étais toute contente, mais un rouage est venu se gripper l'orthophoniste qui avec un tiers de cuillère à café en plastique blanc de compote suffisait pour se rentre compte qu'elle ne déglutissait plus, ce qui est faux puisque je lui ai donné la moitié du pot sans problèmes. sur ce fait il ont tout arrêté. Le seul soin qui lui donné est de la morphine à haute dose. Je voulais la reprendre à la maison mais j'ai fait face un mur infranchissable. La mort programmée par les médecins-assassins. Le seul critère qu'elle avait 105 ans et qu'elle ne parlait plus sauf par oui ou non aux questions qu'on lui posait. Par contre quand elle rêvait tout haut elle faisait des phrases très compréhensibles. Je les ai menacer de porter plainte mais qu'ils avaient tous les arguments de leur côté et qu'ils avaient le droit de tuer . Ils ne fait pas bon de faire hospitaliser quand la personne à un grand âge.Le personne soignant ne respecte plus la personne. Sa fille




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -