Agevillage

Réforme de l'APA

REACTIONS


Partager :

Paulette Guinchard-Kunstler

Paulette Guinchard-Kunstler, ex-secrétaire d’Etat aux personnes âgées, dans un communiqué en date du 22 novembre 2002, se dit « très surprise des propositions du gouvernement qui souhaite réduire l’allocation personnalisée d’autonomie pour les personnes âgées, en augmentant la participation de l’usager.Le gouvernement ne semble pas souhaiter d’augmenter le fonds national du Fonds de Financement de l’APA, comme la loi l’a pourtant prévu afin d’accompagner les départements dans la mise en place de ce droit. Paulette Guinchard-Kunstler rappelle que «l’augmentation de 400 millions d’euros de ce fonds permettrait de stabiliser les finances des départements, en particulier les départements ayant un faible potentiel fiscal.Ce fond pourrait être abondé sans augmenter la CSG, par les excédents de la CNAV ou de la CNAF, car la branche vieillesse et la branche famille peuvent avoir toutes les deux vocation à venir financer la dépendance des personnes âgées. Mme Guinchard-Kunstler s’alarme de la culpabilité que Messieurs Fillon et Falco font naître chez les personnes âgées dépendantes, en les stigmatisant de la sorte, en leur faisant croire qu’elles sont responsables de l’augmentation de la fiscalité locale, alors même qu’elles sont déjà dans une situation de grande fragilité.Si l’on compare aux 300 millions d’euros accordés aux médecins généralistes,, Mme Guinchard-Kunstler estime que ce choix pourrait être présenté aux français, qui l’accepteraient à coup sur, car ils connaissent tous ces situations humainement difficiles.

Interrogés par l'AFP

  • Luc Broussy, délégué général du Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa) : "Il s'agit bien d'amputer une partie de l'APA à domicile! ", a indiqué M. Broussy qui juge « contradictoire la volonté affichée de lutter contre "la maltraitance" frappant les personnes âgées et une moindre reconnaissance de leur état de dépendance.
  • Union confédérale des retraités CFDT : « Nous craignons que les personnes à domicile ne puissent assumer une telle augmentation du ticket modérateur. Dire à des personnes qu'elles n'ont plus droit à une aide au motif qu'elles ne seraient que "moyennement dépendantes", c'est très osé. C'est comme dire que la Sécurité sociale ne doit plus prendre en charge que les cas "les plus lourds".
  • UCR CGT : « Les personnes touchées seront les plus fragiles, physiquement, psychologiquement et socialement. Le gouvernement veut ramener l'APA à une peau de chagrin.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -