Agevillage

Maltraitance

Fermeture d'une maison de retraite privée dans l'Oise


Partager :

Hubert Falco, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, est présent lors de la décision de fermeture d'une maison de retraite

Une seule aide soignante diplômée

La maison de retraite "La Gentilhommière", de Lavilletertre, dans l'Oise fermera définitivement ses portes le 12 mai, au terme d'une procédure entamée en 2001, a indiqué mardi 6 mai le secrétariat d'Etat aux Personnes âgées.Cette décision a été entérinée lors d'une réunion à la préfecture de l'Oise,à Beauvais, à laquelle Hubert Falco a assisté "symboliquement, dans le cadre de l'action menée avec le Comité national de vigilance contre la maltraitance des personnes âgées installé en novembre dernier", a indiqué le Secrétariat d’Etat.La Gentilhommière, société privée à but lucratif, a fait l'objet de quatre inspections de la direction départementale de l'action sanitaire et sociale (DDASS) depuis les premières plaintes déposées en 2001 par des membres du personnel et des familles de résidents. Sur les 25 employés de cette maison de retraite, une seule détenait un diplôme d'aide-soignante.Agréée pour 82 lits, non adaptée pour les personnes dépendantes, elle avait accueilli jusqu'à 96 résidents et en hébergeait encore 61, dont 51 dépendantes, en 2003.Les sept personnes âgées encore présentes au 6 mai seront transférées dans un autre établissement d'ici le 12 mai.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -