Agevillage

Retrouver ses anciennes relations grâce à Internet

Après 59 ans sans nouvelles


Partager :

Abel Barbier, âgé de 89 ans vient de renouer contact avec la famille d’Otto, un prisonnier Allemand qu’il avait accueilli dans son atelier de bourrelier et avec qui il s’était lié d’une forte amitié, en 1944, après la libération.Otto Thiele, l’un des prisonnier du camp d’Evron, avait pendant 18 mois, en compagnie d’Abel Barbier, sillonné les fermes mayennaises, en attendant son retour en Allemagne où il était lui-même bourrelier… C’était il y a 59 ans.Depuis, dans la famille Barbier, Otto a été souvent évoqué. Annick et Catherine, fille et petite-fille d’Abel avait reconnu du regret dans à ce souvenir. Catherine décide finalement d’utiliser son « outil magique » : Internet. Elle faitde nombreuses recherches. Un jour une journaliste d’un quotidien régional qui avait fait ses études à Rennes reçoit un mail qui la touche personnellement ; elle publie un article relatant les recherches de la famille Barbier avec une photo d’Abel… recréant ainsi le lien rompu. Peter Thiele, le petit fils d’Otto, ainsi retrouvé, a écrit une lettre à Abel : Mon grand père m’a beaucoup parlé devous… ». Abel sait désormais que son ami est mort mais qu’une de ses sœurs, âgée de 82 ans est encore en vie…Vu dans Ouest-France 13/14 septembre 2003 - Eric Chopin



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -