Agevillage

La souffrance en Europe

Un Français sur six se plaint de douleurs chroniques


Partager :

Un Français sur six (15%) souffre de douleurs chroniques, et pour 4,6 millions d'entre eux,cette douleur est "quasi-permanente", selon une étude de la Fédération européenne de la société internationale de la douleur avec le soutien financierdes laboratoires pharmaceutiques Mundipharma et rendue publique mardi 2 décembre, à Paris.

Selon une enquête menée en Europe auprès de 46.000 adultes contactés à domicile dans 16 pays entre novembre et juillet dernier, 19% d’entre eux, ont déclaré souffrir de douleurs chroniques. Le taux le plus élevé se situe en Norvège (30%) et le plus faible en Espagne (11%). Plus de 4.800 adultes déclarant souffrir de douleurs chroniques, soit environ 300 par pays, ont fait l'objet d'un questionnaire détaillé, lors de cette enquête menée notamment par la Fédération européenne de la société internationale de la douleur avec le soutien financier des laboratoires pharmaceutiques Mundipharma.En France, 58% des patients souffrant de douleurs chroniques sont des femmes, 54% ont entre 31 et 60 ans et 30% ont plus de 61 ans. Cette souffrance, considérée au moins comme moyenne (niveau 5 sur une échelle allant de 0 à 10) au sein de l'échantillon retenu, handicape les patients pendant en moyenne 5,7 ans en France (7 ans en Europe), mais 18% des malades souffrent depuis plus de vingt ans.Dans 44% des cas, la douleur est localisée dans le dos. Migraines et céphalées sont citées par 15% des patients français et 7% des patients européens.Au sein de l'échantillon, qui ne prend pas en compte les personnes hospitalisées, l'enquête ayant été réalisée par téléphone, le cancer n'est cité comme cause de douleur que dans 3% des cas en France et en Europe. La douleur est source d'isolement, voire de perte d'emploi (15% des patients en France), ou de dépression (18% des patients français). Un patient sur six (18% en France, 16% en Europe) mentionne même "la mort comme délivrance" , selon l'étude.En France, un tiers des patients souffrant de douleurs chroniques ne reçoivent pas de traitement. Quatre patients traités sur cinq se déclarent soulagés en moins de 2 ans. Les médicaments prescrits sont des opioïdes forts, comme par exemple la morphine, dans 4% des cas en France (5% en Europe, 24% en Autriche mais 0% en Italie).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -