Agevillage

Handicap psychique

800 000 personnes prises en considération


Partager :

La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau asouligné que le handicap psychique était "mentionné pour la première fois au même titre que les autres handicaps", mercredi 28 janvier lors de la présentation à la presse de son projet de loi sur le handicap.

"Plus de 600.000 personnes, jusque-là trop souvent laissées pour compte, sont prises en considération et leur entourage soutenu et conforté pour trouver les bonnes réponses à leurs besoins", a déclaré la secrétaire d'Etat. Cette inscription fait partie des nouveautés apportées par le projet de loi "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", présenté mercredi matin en Conseil des ministres. Parmi les nouveautés se trouve notamment la mesure phare de ce texte : l'affirmation d'un droit à compensation du handicap et la création d'une prestation "universelle, soumise à aucune exigence de récupération sur succession", a souligné Mme Boisseau.Les critères de calcul du montant de cette prestation seront définis par décret, de même que seront précisés par décrets les délais et conditions d'adaptations des bâtiments et des transports afin de les rendre accessibles. Le projet de loi a été transmis dès mercredi au Sénat où il devrait être examiné en première lecture le 23 février pour une adoption "avant la fin de l'année et une mise en oeuvre dès le 1er janvier 2005", a précisé Jean-François Mattei, le ministre de la Santé.Mme Boisseau, maître d'oeuvre officiel de la réforme, "compte bien préparer les décrets d'application dès à présent (...) afin que la loi dans tous ses effets juridiques et financiers soit applicable" à la date prévue.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -